Tous les deux ans a lieu à Foumban une célébration culturelle et traditionnelle du peuple Bamoun dénommée NGUON. Au cours de cet important moment de partage et de communion, plusieurs activités d’intérêt sont mises en exergue pour célébrer et magnifier ce peuple à travers les danses traditionnelles, des cérémonies rituelles, des soirées récréatives sans oublier la gastronomie. Il s’agit d’une fête populaire, la plus éclatante dans la culture Bamoun, mais surtout d’un moment où le peuple Bamoun se rassemble autour de son roi pour émettre ses idées et exposer ses problèmes, en vue de la construction et de l’édification de leur territoire.

Foumban la ville historique, cité des beaux-arts, a accueilli du beau monde du 02 au 09 décembre 2018. C’était à l’occasion de la 547e édition du festival, célébrée sous le thème fort évocateur « Le Nguon: Cadre de ressourcement Culturel et du Raffermissement du Vivre ensemble ».

Au-delà de la traditionnelle foire-exposition qui accompagne toujours l’évènement, il y a eu de nombreuses autres articulations autour de l’héritage culturel de ce peuple, avec comme innovations, la journée de la femme Bamoun, le NGUON by night.

L’une des plus grandes attractions a été l’exposition du poulet local, faite par les femmes de la Coopérative avec conseil d’administration des Avicultrices Familiale de Bangourain,   «  AVIFBA COOP-CA ».

Les moments forts dans ce stand d’exposition du poulet local, qui a ainsi suscité la curiosité, l’admiration et la satisfaction des visiteurs et participants, ont été:

  • Le tour symbolique du sultan Roi des Bamouns sa majesté Ibrahim Mbombo Njoya,
  • Le passage du sous-préfet de Foumban,
  • Le passage du coordinateur du Mont Bapit,
  • Le passage de la commission d’organisation du festival, évoquant le thème de cette édition.

Lors de son passage, cette commission a présenté le poulet local comme facteur de cohésion et d’inclusion socioculturelle, élément stratégique des manifestations, rites et rituels traditionnels.

La présence du poulet local à cette 547e édition du Festival culturel a permis de mettre en exergue son enjeu culturel et également de valoriser la Coopérative d’avicultrices mise en place et accompagnée par Inades-Formation Cameroun. Au-delà de cela, la participation de la coopérative  d’avicultrices à ce rendez-vous biennal s’inscrit dans une démarche visant :

  • La célébration de la solidarité nationale (ville – campagne) et même internationale,
  • Participation à des rencontres du donner et du recevoir,
  • La sensibilisation de la population du département du Noun, de la région de l’Ouest, du Cameroun et du Monde Entier sur le fait que le poulet local est un produit historiquement enraciné dans les valeurs alimentaires, dans les échanges commerciaux et dans les pratiques traditionnelles. Il est également un produit autour duquel les femmes de la Coopérative développent un Savoir et un Savoir-faire cumulés en matière de production et de diversification des usages ;
  • Le positionnement de la coopérative en tant qu’entité de promotion du poulet local

Selon les responsables des ministères de l’élevage et des petites et moyennes entreprises,  la pérennité et la richesse de la Coopérative proviendront des actions et démarches engagées pour une production massive et une mobilisation des partenaires autour du poulet local. En somme, au regard des retombées tirées de cette manifestation, les femmes membres de la coopérative n’ont de cesse montrer leur joie après d’avoir partagé avec d’autres participants et exposants lors de cet événement culturel.

Passage du sous-préfet devant le stand de AVIFBA COOP-CA