Le jeudi 20 février, la PANAFCI (plateforme d’action nationale pour ‘agriculture familiale en Côte d’Ivoire) a tenu son assemblée générale ordinaire à la salle de conférence d’Inades-Formation. Cette assemblée générale a permis le renouvellement de ses instances.

Ce sont des personnes enthousiastes et motivées que nous avons  rencontrés à l’Assemblée Générale de la PANAFCI ce jeudi 20 février 2020. Venus des différentes régions de la Côte d’Ivoire, les participants ont investi la salle de conférence d’Inades-Formation dès 8h. Toutes les 15 plateformes régionales étaient présentes avec au total 71 organisations membres représentées.

Les échanges et les travaux se sont déroulés suivant l’ordre du jour validé à savoir :

  1. Présentation du rapport d’activité 2019 ;
  2. Perspectives
  3. Fixation du montant des cotisations ;
  4. Election des organes (Comité de pilotage et Commissariat aux comptes) ;
  5. Sujets divers.

    Ouverture de la séance par Mme Agbassi Kouadio Adrienne, Présidente sortante de la PANAFCI

Un bilan positif de l’avis des participants

«Nous avons un bilan de la PANAFCI est positif. On a pu installer 15 plateformes régionales, on a plus de 740 structures membres dans ces 15 régions. Ce n’est pas négligeable.» Mme Abgassi Kouadio Adrienne, présidente sortie de la PANAFCI.

Comme elle, d’autres participants ont trouvé le bilan de la PANAFCI, présenté par  Mme Koné Salimata, membre du secrétariat technique, positif.

Les principaux acquis qui sont ressortis du bilan,  sont effectivement, l’accroissement du membership de la plateforme, la représentation de la PANAFCI dans 15 régions du pays à travers l’installation de 15 plateformes régionales et la réalisation de diverses activités.

Parmi  ces activités, nous pouvons citer l’organisation avec le Forum Rural Mondial de la réunion des comités nationaux Africains pour l’Agriculture familiale en octobre 2019, la deuxième édition de la Journée de la Femme Rurale pilier d’une Côte d’Ivoire sans faim (JFR) à Divo en décembre 2019, la révision en déembre 2019 de la charte de la PANACFI au cours d’une Assemblée Générale extraordinaire, les rencontres avec les partenaires techniques et financier tels la FAO et le FIDA et avec les ministères pour discuter de la décennie, les ateliers de formation à l’endroit des membres, la campagne radiophonique de sensibilisation  des populations sur l’importance de l’agriculture familiale.

Présentation du Bilan par Mme Koné

Une cotisation de 10.000F par an pour chaque membre

10.000F CFA, c’est le montant de la cotisation que devra désormais payer chaque membre de la PANAFCI par an pour contribuer au financement du fonctionnement de la plateforme. Ce montant a été arrêté après quelques débats autour de différentes propositions faites par le secrétariat technique et les participants. Cette formule a été privilégiés parce qu’elle fait appel à la responsabilité et l’engagement de chaque membre.

Mme Kadiri Maïmouna, représentante de l’Ong Houkami, région du Gbêkè se dit très satisfaite de ce choix qui montre le désir des membres de faire avancer la PANAFCI : « C’est la première fois que je participe à une Assemblée Générale de la PANAFCI. J’ai aimé les présentations surtout le bilan. J’ai appris beaucoup de choses sur les objectifs de la PANAFCI et le rôle des plateformes régionales, le plaidoyer que nous devons faire envers les autorités de nos localités. J’ai aimé que les ONG aient décidé de contribuer financièrement au fonctionnement de la PANAFCI. On a vraiment senti que les participants étaient mobilisés pour faire avancer la PANAFCI, et tout cela m’a beaucoup plu. »

Vue des participants

Le Comité de pilotage et le commissariat aux comptes renouvelés : deux sorties et deux entrées au comité de pilotage

Cette Assemblée Générale étant élective, le comité de pilotage  de la PANAFCI en exercice depuis 2016 a été renouvelé ainsi que le commissariat aux comptes.

9 candidatures ont été enregistrées pour les 9 postes du comité de pilotage. L’élection s’est déroulée par acclamation validant les 9 candidatures dont 7 émanaient de membres sortants. Trois nouvelles organisations ont donc fait leur entrée au comité de pilotage à savoir la FENASCOPESCI (Fédération  nationale des sociétés coopératives de pêche), la SCODEVMA (Société coopérative départementale de vivrier de la Marahoué) et l’ONG qualité de vie .

Sont sortis du comité de pilotage, la FENAPPRUCI (Fédération Nationale des Producteurs de Petits Ruminants de Côte d’Ivoire), la Convention Nationale de la Société Civile de Côte d’Ivoire et la Chambre Nationale d’Agriculture.

Pour le président de la FENASCOPESCI, M. Zoma Bi cette entrée au comité de pilotage exprime le désir de contribuer à l’avancement de la PANAFCI car les défis sont nombreux.

Les 9 membres du comité de pilotage sont :

  • Société coopérative départementale de vivrier de la Marahoué (SCODEVIMA)
  • Fédération  nationale des sociétés coopératives de pêche (FENASCOPECI)
  • ONG QUALITE DE VIE
  • Association nationale des semenciers de Côte d’Ivoire ANASEMCI
  • ONG HOUKAMI
  •  Société Coopérative Défi café cacao / vivrier+ OYEYE (DCCV OYE OYE SCOPPS)
  • Confédération Nationale des Acteurs du Vivrier de Côte d’Ivoire (CNAVICI)
  • Centre Suisse de Recherche Scientifique (CSRS)
  • Inades-Formation

Le comité de pilotage devra élire en son sein un président et un vice président.

Ont été élus commissaires aux comptes l’ong Ekloyehoun et la COPRADI

Les membres du comité de pilotage et les commissaires aux comptes élus à l’AG du 20 février

Les participants dans l’ensemble se sont dit satisfait du déroulement de l’AG

« La PANAFCI est bienvenue pour les producteurs que nous sommes. sa vision et sa mission répond à nos besoins. Le bilan de la PANAFCI est positif vu le nombre des membres. Pour ce qui est de l’AG, elle s’est bien passée. Le comité électoral a pris une bonne décision et nous avons pu élire nos dirigeants. Je voudrais encourager le nouveau bureau à se mettre au travail et demander à tous ceux qui peuvent nous aider à trouver des financements de le faire». M. Guehi Éric de la SOCOZD , région du Haut Sassandra.

En perspectives, la PANAFCI entend finaliser son document de proposition de politique publiques en faveur de l’agriculture familiale, élaborer  le plan d’action national de la décennie de l’agriculture familiale et le plan de travail triennal de la PANAFCI.

Photo de famille des participants à L’AG

Une vue de la salle

Voir la galerie photos

No votes yet.
Please wait...