Au 7ème Salon International de l’agroalimentaire de Lomé (SIALO), tenu du 23 au 29 Octobre 2018, Inades-Formation Togo s’est illustré à travers l’organisation d’une journée de dégustation de mets locaux gracieusement offerts. Plus d’une centaine d’acteurs au nombre desquels nous comptons les visiteurs, les exposants et les promoteurs du salon, ont savouré des mets à base du fonio, du haricot commun et des feuilles de moringa.

Crêpe farcie au fonio, fonio au haricot, fonio au gras, dèguè au fonio ; Soupe de haricot, haricot rouge au gras, haricot blanc au gras, djékoumé au haricot, kpédigaou (crêpe togolaise), tibani ; sauce moringa accompagnée du ablo, friands de moringa, thé de moringa…sont quelques mets présentés au public pour dégustation. C’est un chef d’œuvre des femmes restauratrices proposant des plats à base du fonio et du haricot à leurs clients et accompagnées par Inades-Formation Togo dans le cadre du Programme de valorisation des vivres de souveraineté pour une alimentation suffisante, saine et durable des populations du Togo. Elles ont été encadrées par Gervais Kokou GNEKOEZAN, chef cuisinier, spécialiste dans la préparation des mets locaux.

Pour Inades-Formation Togo, les populations consomment très rarement les vivres de souveraineté, parce qu’elles ne sont pas suffisamment informées des différentes recettes pouvant en découler. A travers le SIALO, Inades-Formation Togo a voulu offrir l’opportunité aux convives non seulement de s’informer sur les possibilités culinaires que l’on peut avoir à partir des produits locaux par une dégustation, mais aussi et surtout de partager les valeurs nutritives qu’offrent ces vivres et leurs bienfaits pour le maintien d’une bonne santé à travers l’alimentation. C’est une dimension capitale de la citoyenneté alimen « Terre ».

« C’est bon, c’est très bon » laissaient-ils tous entendre.

Quelques-uns se confient:

« Ce repas là c’est exceptionnel. Je pense que nous devons consommer nos produits locaux, c’est très, très appétissant. Romain ASSIKI.

« C’est typiquement naturel. Normalement on devrait prendre des mets comme ça dans nos maisons et restaurants, partout»  Akouvi AMEHAME.

« C’est très bon, c’est très délicieux. Je n’ai jamais mangé ça. L’initiative est à encourager » Augustin KODO.

 

Pour le Directeur du bureau national d’Inades-Formation Togo, Sena K. ADESSOU, l’initiative entend éveiller les consciences sur la nécessité de consommer du local pour une bonne santé. La démarche vise également à encourager les productions locales pour un développement économique du pays. Il a ajouté que « La question de la consommation des produits locaux devient une question épineuse, d’autant plus que la santé en dépend. Sur la base de cette initiative, nous avons voulu éclairé les gens sur la nécessité de produire et de consommer local. Nous voulons également attirer l’attention de l’Etat sur la nécessité de garantir le droit à l’alimentation, de respecter ce droit, de le protéger et de lui donner effet, ça veut dire de travailler aussi à mobiliser des fonds pour accompagner les producteurs dans le développement de la production locale ».

Cette journée de dégustation constitue le début d’une campagne de plaidoyer sur la thématique : « l’alimentation est un droit, et manger est un vote » dont l’objectif est de contribuer à la concrétisation dans les pays africains du droit fondamental des populations à une alimentation suffisante, saine et durable à travers une citoyenneté alimentaire accrue et une veille active aux respects des obligations des Etats en la matière. Des cartes de menu ont été gratuitement remises aux convives pour leur faciliter la cuisson de ces mets, de retour chez eux.

No votes yet.
Please wait...