« …Celui qui a planté un arbre avant de mourir, n’a pas vécu inutilement… »

Ce proverbe africain, le peuple togolais l’a fait sien depuis plus de quarante (40) ans. En effet, avec l’instauration de la journée nationale de l’arbre le 1er juin 1977, planter un arbre est devenu une coutume dans tout le pays et particulièrement à Inades-Formation Togo.

Cette année encore, la fête du reboisement a été observée partout. Pour l’occasion, le Ministre togolais de l’environnement et des ressources forestières, André Johnson a invité chaque togolais ou résident en terre togolaise, à planter et à entretenir au moins un arbre de son choix. Il a également salué l’engouement constant de la population togolaise autour de la journée nationale de l’arbre ; ce qui a permis de faire passer le taux de reboisement annuel de 1000 hectares dans les années 1980 à 2000 hectares en 2010.

Inades-Formation Togo n’était pas en reste. A l’intérieur du pays, ses agents techniques, aux côtés des autorités locales, ont mis des plants en terre. Aussi, les femmes pépiniéristes étaient-elles, sur un des trois sites de production de jeunes plants de moringa à Fiokpo (localité située dans la préfecture du Kloto, région des plateaux) dans le cadre du partenariat avec la Fondation Léa Nature.

La journée de l’arbre, ou encore le 1er juin au Togo, qui voit les Togolais planter des arbres, veut symboliser le reboisement, la lutte, pour la protection de l’environnement et le développement durable. Cette année 2018, cette journée a été placée sous le thème : « Forêts urbaines et espaces verts, la qualité de vie pour tous ».