Une visite de suivi des réalisations d’Inades-Formation Burundi dans le cadre du projet « Transition vers une Agroécologie Paysanne au service de la Souveraineté Alimentaire », TAPSA, a été réalisée aux collines Kigoma de Bugabira et Nyemera, Commune NTEGA et Province Kirundo (Nord du Pays) en date du 12 novembre 2021 par le Gouverneur de la province Kirundo accompagné par les administratifs locaux des communes Bugabira et Ntega avec l’équipe d’Inades-Formation Burundi, l’organisatrice de la visite.

Le Gouverneur de Kirundo, M. Albert HATUNGIMANA interpelle les administrateurs, les chefs des zones, les élus collinaires et les services techniques de s’approprier les réalisations d’Inades-Formation Burundi pour les pérenniser. Ces réalisations se trouvent dans les zones tampons des lacs Nagitamo, Mwungere et Gacamirinda. Ces lacs sont protégés sur les 50 m autour d’eux par les arbres, les fossés antiérosifs renforcés par des herbes fixatrices installés sur les collines qui leur surplombent et un canal séparant la zone tampon (bande de 50 m) des lacs des propriétés des tiers. Les exploitants du lac affirment que la production des poissons et la qualité de l’eau des lacs protégés se sont améliorées grâce aux réalisations d’Inades-Formation Burundi.

Le gouverneur de la Province Kirundo interpelle les administratifs locaux à pérenniser les réalisations d’Inades-Formation Burundi

L’objectif de la visite était de se rendre compte des réalisations d’Inades-Formation Burundi capitalisables et qui cadrent avec les priorités du Gouvernement dont le projet « Ewe Burundi urambaye » et le défis de son Excellence le Président de la République « Umunwa wose uronke ico ufungura ; Umufuko wose uronke amafaranga ».

A la colline Kigoma de la commune Bugabira, la visite a porté sur les travaux en cours d’aménagement des fossés antiérosifs sur une longueur linéaire de 80 km. Les travaux de creusement et de plantation des herbes fixatrices sont à 80 %. Rappelons que l’approche adoptée par l’organisation exécuter ce genre de travaux est une approche communautaire bassin versant. Les producteurs groupés dans des Organisations Communautaires de Base « OCB » contribuent à 40% et le projet à 60 %.

Le Gouverneur de la province Kirundo soutient l’approche communautaire-colline adopté par Inades-Formation Burundi car elle facilite l’identification direct et visible des résultats. Il a interpellé d’autres intervenant à faire pareil. Il recommande à l’agronome communale à coordonner les intervenants afin d’éviter les chevauchements et la récupération des résultats de l’autre. Si Inades-Formation Burundi travaille déjà avec un groupe cible donné, un autre intervenant qui pilote des activités presque similaires doit choisir son propre groupe cible.

Une vue de loin d’un bassin versant de la colline Kigoma en cours d’aménagement par Inades-Formation Burundi

Au bas fond de la même colline Kigoma ; le lac Nagitamo a été également visité. La zone tampon de 50 m est protégé par des arbres umurera et du grevillea plantés et entretenus par la communauté encadrée par Inades-Formation Burundi dans le cadre de ses projets. L’autorité provinciale sur terrain est satisfaite de la manière dont le lac est protégé et apprécie le travail réalisé par Inades-Formation Burundi en étroite collaboration avec l’administration locale, les agents de sécurité, les services techniques et la communauté riveraine accompagnée.

Echanges des participants sur les actions réalisées par Inades-Formation Burundi en vue de protéger le lac Nagitam

La gestion du lac est assurée par deux coopératives des pêcheurs et l’administration locale. Quand on constate une diminution des poissons, une pause est observée et le lac est fermé pendant 2 semaines pour favoriser la reconstitution du stock de poissons à pêcher. Il a été constaté que la zone tampon du lac Nagitamo est respectée et l’usage général des outils de pêche approprié est de rigueur. Les cas isolés des pêcheurs en usage des filets inappropriés sont dénoncés et traduits en justice. Le Gouverneur de Kirundo affirme qu’il n’aménagera aucun effort pour décourager de tels abus. Qui conque ne respecte pas l’environnement conformément à la loi en vigueur au Burundi, sera sévèrement puni, a-t-il ajouté. Il a promis de doter les pêcheurs d’une pirogue munie d’un moteur afin d’améliorer l’activité de pêche et l’état sécuritaire sur le lac Nagitamo. Cela est d’autant plus important que les pêcheurs utilisent actuellement de petites pirogues artisanales fabriquées sur place avec des capacités très limitées.

Discussion sur les limites de la pêche artisanale pratiquée par la population riveraine du lac Nagitam

La même visite a été réalisée à la colline Nyemera de la commune Ntega sur le lac Mwungere. Les administratifs locaux et les membres des OCB accompagnés ont chaleureusement accueillie l’autorité provinciale. Le représentant des OCB sur les collines Nyemera et Mariza a résumé les réalisations de protection du lac depuis la zone tampon aux collines qui le surplombent par l’appui d’Inades-Formation Burundi à travers le projet TAPSA. Le creusement en cours des fossés antiérosifs sera achevé au cours de la prochaine petite saison sèche. Il est prévu une longueur linéaire de 50 km et la plantation des herbes fixatrices.

(…)

Echanges et appréciation des réalisations de protection des lacs par les OCB

Le gouverneur a également apprécié la manière dont le lac est protégé et il a interpellé la population des deux collines et les administratifs à s’approprier les résultats pour leur pérennisation. Il leur recommande de continuer le curage des fossés antiérosifs et le regarnissage des herbes fixatrices ainsi que la plantation des arbres autour des lacs pour combler les espaces vides.

Inades-Formation Burundi devrait capitaliser les résultats réalisés en matière de protection des lacs et leurs bassins versants pour informer les partenaires intéressés à nouer la collaboration. Le gouverneur demande à Inades-Formation Burundi de protéger également le lac Narungazi qui occupe la même zone humide que le lac Mwungere.

L’initiative d’Inades-Formation de construire le hangar de la coopérative de Kigoma pour le stockage de la production dans le cadre du projet TAPSA a été reconnue par le gouverneur. Il interpelle les leaders de la coopérative d’élaborer des projets pour la recherche de financement pour l’autopromotion. Vu ses réalisations, il a promis de mettre la coopérative de Kigoma sur la liste des coopératives de la province qui doivent bénéficier des financements. La coopérative doit présenter un plan d’affaire vendable.

Le hangar de la coopérative de Kigoma pour le stockage de la production

 

Comme perspective, le gouverneur envisage mobiliser les partenaires à aménager des sites touristiques sur les lacs protégés. Pour augmenter la visibilité et éviter la récupération des résultats d’Inades-Formation Burundi, le gouverneur accorde son autorisation d’installation d’une pancarte qui indique la zone protégée, les activités réalisées et toute information jugée nécessaire. La commune en collaboration avec les habitants de la colline concernée doit aménager une route qui mène au lac pour plus d’accessibilité et aménager une place en amont du lac pour faire la lessive afin de limiter la pollution de l’eau du lac.

Pérennisons les résultats de nos projets en collaboration avec l’administration locale!!!

Service Communication Inades-Formation Burundi

Du 25 au 26 novembre 2021 se tiendront les Assises Nationales sur le Foncier Rural en Côte d’Ivoire à l’espace Latrille Event à Abidjan – Cocody II plateaux.

Le thème de cette édition est le domaine foncier rural et l’exploitation minière.

Ces assises sont une initiative conjointe de Inades-Formation, de la Plateforme ALERTE-Foncier, du Laboratoire Juridique du Foncier de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké (LAJFO UAO) et de l’Agence Foncière Rural (AFOR).

Des experts sont invités à faire des propositions d’articles qui contribueront au débat citoyen sur les problématiques et les dynamiques foncières rurales en lien avec l’exploitation minière, dans toute leur diversité, de les décloisonner et de les associer aux enjeux nationaux de cohésion sociale en vue d’aider les autorités politiques à mieux réguler la question.

Une présentation  inaugurale  du ministère des mines et 5 panels sont prévus dont un panel spécial pour préparer les recommandations à faire aux autorités compétentes.

Ainsi, durant deux jours les participants échangeront suivant le programme suivant:

Jour 1 :

  • Allocutions d’ouvertures
  • Présentation inaugurale : « exploitation minière en Côte d’Ivoire : enjeux de développement et sécurisation foncière » (ministère des mines)
  • Panel 1 : Enjeux de la sécurisation des terres dans le domaine foncier rural pour le développement des activités minières
  • Panel 2 : Quelles interactions entre le droit foncier, le droit minier et le droit de l’environnement ?

Jour 2

  • Panel 3 : Impacts de la cohabitation agriculture et exploitation minière sur la cohésion sociale et le développement durable
  • Panel 4 : Quelques solutions pour améliorer la formalisation des droits fonciers coutumiers dans les zones d’exploitation minière
  • Panel spécial: échanges sur le contenu technique à remettre aux autorités compétentes

Télécharger le programme détaillé

Le vendredi 11 juin 2021, Inades-Formation Burkina  procédait  au lancement de la Campagne Conscience AlimenTERRE au Burkina Faso.

Voir la vidéo du lancement