La Coalition pour la Protection du Patrimoine Génétique Africain (COPAGEN) organise son 10ème Forum régional du 7 au 11 septembre 2015 à Abidjan- Côte d’Ivoire.


Le Forum régional est l’occasion de faire le bilan critique des activités des Coalitions nationales et de la Coordination régionale. Il se prononce sur un certain nombre de thématiques en rapport avec les droits des communautés et valide les grandes orientations de la COPAGEN, pour l’année à venir.


Le thème de cette 10ème édition est : « L’agro-écologie pour nourrir les villes et les campagnes d’aujourd’hui et de demain ».

Lire plus.

JPEG - 60.6 ko
Photo de famille des participants à l’atelier

Le jeudi 20 juillet 2014, l’ONG humanitaire ASAPSU a organisé un atelier de partage d’expériences au profit des membres de la plate-forme Alerte-Foncier sur le thème : « les liens entre le foncier rural et la cohésion sociale en côte d’ivoire : cas des départements de Soubré et Méagui dans la région de la Nawa au sud-ouest de la Côte d’Ivoire ».


L’atelier qui s’est tenu à la salle de Conférence d’Inades-Formation a vu la participation de 31 personnes.
Les mots de bienvenus ont été délivrés par M. Francis Ngang, Secrétaire Général d’Inades-Formation et Mme Koné, Directrice d’ASAPSU.


Les conflits fonciers impactent sur la cohésion sociale


Comme l’indiquait le thème de l’atelier, l’ONG ASAPSU a montré comment elle a été amenée à travailler sur les questions de conflits fonciers à partir de ses activités d’appui à la cohésion sociale dans la région de la Nawa. En effet lors de ces activités pour ramener les populations de la région de la Nawa à retrouver la cohésion sociale après le conflit post électoral qui a secoué la Côte d’Ivoire, l’ONG ASASPU a découvert que la plupart des litiges au sein de la population étaient relatifs au foncier.


Un recensement lui a permis de relever plusieurs conflits fonciers faisant cas d’occupations illicites, de désaccords sur les termes ou l’exécution de contrats de location ou cession de terre, de non-respect des limites territoriaux, etc.


Cette présentation a permis de voir la diversité des conflits liés au foncier et leur impact sur la cohésion sociale et la paix.
Des échanges et discussions qui ont suivis, des propositions et des interrogations ont été relevées sur la question.


Réflexions sur le fonctionnement de la plate-forme Alerte-Foncier


Après cette première partie de l’atelier, les participants se sont penchés sur le fonctionnement et les activités de la plate-forme Alerte-foncier. Ces derniers ont validé la fiche d’adhésion, et convenu qu’Inades-Formation et le CERAP soient membres du secrétait technique et constituent par la même occasion, avec L’ONG Asapsu, un comité ad hoc qui proposera un contenu pour les différents organes à savoir : un secrétariat technique, un comité scientifique et un comité d’orientation stratégique.


Proposition d’activités et pistes de réflexion pour Alerte-Foncier


Au titre des activités, les propositions suivantes ont été faites par les participants :

o Des formations sur :

 Exploitation des ressources naturelles et gestion foncière en côte d’Ivoire : proposé par S.O.S forêts membre de la plateforme OIREN (Observatoire Ivoirien pour la gestion durable des Ressources Environnementales et Naturelles) ;

 La différence entre un certificat foncier et un titre de propriété ;

 Processus de délivrance du certificat foncier : proposé par docteur Kouamé ;  Le statut juridique des terres déclassées.

o Des ateliers de partage d’expérience :

 Expérience du projet Droit de Propriété et Développement du Diamant Artisanal II (DPDDA) : par M. Bakayoko Brahima coordonateur

 Présentation de l’Arrêté de Concession Définitive (ACD) : CERAP

 L’expérience PARFACI : avec M. Varlet Frédéric


L’atelier a permis d’identifier des pistes de réflexions intéressantes à explorer ou à approfondir à savoir :


 La question des forêts, les risques de la nouvelle loi sur les forêts

 Les interactions entre les différentes lois portant sur le foncier (code minier, code civil, code forestier……)

 Les conséquences de l’individualisation des titres fonciers sur les familles

 Le certificat foncier est-il la solution pour la sécurisation des droits fonciers ?

 L’identification des réseaux, plateforme, existant sur le territoire national dont la mission est proche de celle d’Alerte-Foncier.

Inades-Formation Togo en partenariat avec l’ONG Agronomes Vétérinaires sans Frontières (AVSF) et l’Union Régionale des Organisations de Producteurs des Céréale de la région des savanes (UROPC-S) mettent en œuvre depuis février 2014, le projet d’Intensification agro écologique de la production agricole dans les Savanes et gestion durable des ressources naturelles fiancé par la délégation de l’Union Européenne au Togo. Exécuté dans deux préfectures de la région (Tône et Tandjoaré), ce projet a pour objectif global d’améliorer durablement les conditions de vie des familles paysannes par une gestion durable des ressources naturelles et le renforcement de la sécurité alimentaire.

Les différentes délégations de l’union européenne de part le monde célèbrent chaque 9 mai de l’année, la « journée de l’Europe ». Pour le compte de cette année 2015, la délégation de l’UE au Togo a organisé une foire d’exposition des projets financés par l’UE le mercredi 13 mai à son siège à Lomé. L’objectif principal de la participation d’Inades-Formation Togo à cette foire est de présenter aux différents acteurs (partenaires techniques et financiers, autres organisations), l’esprit du projet et la nécessité d’adopter les pratiques agro écologiques pour non seulement assurer la sécurité alimentaire à nos populations mais également garantir une meilleure protection des ressources naturelles.

La présentation des objectifs, des axes d’intervention, des acquis du projet, l’exposition des produits agricoles issus des pratiques agro écologiques ont été entre autres, la substance lors de l’animation du stand

En termes d’activités, l’animation du stand a connu la mise en œuvre de plusieurs actions à l’endroit des visiteurs et du public.

JPEG - 76.8 ko
Produits agricoles écologiquement saints issus des des champs écoles

L’équipe du projet a d’abord conduit des échanges et débats sur les principaux acquis et les perspectives suivis de la présentation des produits agricoles exposés (maïs, soja, niébé, oignon) , des produits écologiquement saints, issus des pratiques agro écologiques développées par des exploitants agricoles bénéficiaires du projet.

Le public a aussi eu droit à la projection continue des meilleures images du projet et enfin l’organisation des jeux de « questions – réponses » sur l’agro écologie pour les visiteurs du stand afin d’apprécier le niveau de connaissance de ceux ci. Cette dernière activité a connu la participation active de plusieurs acteurs et a permis de susciter chez le public un intérêt pour l’agro écologie.

Mentionnons que du matériels pédagogiques et des brochures produits dans ses divers domaines d’interventions et actions par Inades-Formation Togo et l’ONG AVSF n’ont pas manqué au cours de l’exposition.

JPEG - 71.3 ko
Le chef projet présentant les objectifs, axes d’interventions et quelques acquis aux autorités

Après un an d’activités, quelques résultats encourageants ont été obtenus constituant déjà des acquis du projet…

 Cent vingt (120) producteurs formés sur les pratiques agro écologiques sont des animateurs endogènes et sont membres actifs des groupes thématiques agro écologie mis en place ;

 Deux cent soixante (260) producteurs qui ont suivis la formation continue et éveil de conscience sur les pratiques de gestion durable des ressources naturelles ont conduit et mis en place 12 champs écoles agriculteurs ;

 La formation et la mise à disposition des équipements de quatorze (14) paysans relais en conseil à l’exploitation familiale (CEF) ont contribué à la mise en place d’un dispositif du CEF : ces 14 paysans relais CEF accompagnent au total cent quarante (140) producteurs dans la gestion de leurs exploitations ;

 Quarante cinq (45) groupements d’Epargne et de Crédit mis en place, formés et accompagnés sur la méthodologie AVEC (Micro finance communautaire et système de tontine améliorée) ont mobilisé en moins d’un an, 9216 euros soit environ un montant de 6 082 560 F CFA.

JPEG - 26.6 ko
les femmes bénéficiaires du projet en apprentissage avec les cannes planteuses artisanales dans un champ école