Le week-end du 7 et 8 décembre 2019 a été très actif pour les membres de la Plateforme nationale d’action pour l’agriculture familiale en Côte d’Ivoire (PANAFCI) . Après la journée de la femme rurale pilier d’une Côte d’Ivoire sans faim » qui s’est tenue le samedi 7 décembre à Divo, la PANAFCI a tenue son Assemblée Générale ordinaire le dimanche 8 décembre 2019 toujours à Divo.

Toutes les instances qui composent cette assemblée générale étaient présentes, notamment, les différents représentants des 15 plateformes régionales , les membres du comité de pilotage, les commissaires aux comptes et les responsables des commissions thématiques de la PANAFCI.

A l’ordre du jour, un point unique, à savoir, la révision et l’adoption de la charte de la PANAFCI. Les participants ont donc débattu durant un peu plus de 5 heures, des différentes dispositions de la charte et des modifications à apporter.

Comme le signifie M. Francis Ngang, secrétaire Général d’Inades-Formation assurant le secrétariat technique de la PANAFCI, l’objectif de cette révision est de donner les moyens à la PANAFCI d’être présente sur le terrain et mieux accomplir sa mission en la dotant de textes qui disent clairement comme la plateforme doit fonctionner, comment ses organes doivent fonctionner, comment et pourquoi rechercher des financements, comment les membres peuvent et doivent contribuer.

Les principales modifications adoptées ont porté sur la qualité et les conditions pour être membre de la plateforme, la composition du comité de pilotage et les conditions pour être candidat, l’instauration d’une cotisation annuelle des membres pour un minimum d’autonomie financière de la plateforme. Par ailleurs, l’un des points clés de cette révision a été le choix fait en faveur d’ un secrétariat permanent pour la plateforme.

Des dispositions transitoires ont également été prises pour la gestion de la plateforme en attendant l’effectivité de toutes les reformes adoptées.

Cette assemblée générale a été l’occasion pour les membres de se rappeler la mission de la PANAFCI et le rôle des membres notamment une plateforme de plaidoyer paysan,

L’Assemblée Générale a pris fin avec un partage de déjeuner.

Photo de famille AG PANAFCI 2019

Inades-Formation Burkina à organisé du 08 au 10 Octobre 2019, des visites-commentées de Champs Ecoles Paysans (CEP) agroécologiques dans trois localités de la région du Nord du Burkina. Ces champs écoles sont l’œuvre de paysans leaders accompagnés par Inades-Formation Burkina. Les visites-commentées ont réuni des membres d’organisations paysannes, des représentants d’Inades-Formation Burkina et de services […]

Inades-Formation Burkina a organisé du 17 au 19 septembre 2019 une session de formation au profit des transformatrices agroalimentaires des provinces de la Kossi et du Mouhoun. La formation a porté sur l’hygiène, la qualité des produits transformés. Cette activité s’est déroulée dans la commune de Nouna, une localité de région de la Boucle du Mouhoun.

Une trentaine de femmes ont pris part à la formation sur l’hygiène, la qualité, des produits transformés organisée par Inades-Formation Burkina. L’objectif de cette activité : Renforcer les capacités techniques et professionnelles des transformatrices en vue d’améliorer la qualité des produits finis transformés. Les participantes étaient des représentantes de coopératives de transformatrices des provinces de la Kossi et du Mouhoun accompagnées par Inades-Formation Burkina.

La formation a été axées sur trois modules : les généralités sur la qualité des aliments, l’influence des facteurs intrinsèques et extrinsèques sur la qualité des aliments, les Bonnes Pratiques d’Hygiène de Production (BPHP). Elle a pris fin par un échange sur les besoins spécifiques des transformatrices en emballages et en étiquettes ainsi que les modalités d’acquisition.

Ce rendez-vous avec les transformatrices de « vivres de souveraineté » a permis à Inades-Formation Burkina d’améliorer leurs connaissances sur les facteurs et les normes de qualité des produits transformés. Elles ont compris l’importance du respect des normes de qualité dans la transformation des produits agroalimentaires et appris les règles à observer pour assurer une bonne qualité de leurs produits. Pour finir, elles ont été exhortées par le formateur, Adama Soulama, Chargé de Programme à Inades-Formation Burkina à adopter des comportements et attitudes positifs dans leurs unités de production. Au sortir cette formation, Pascaline Traoré, une transformatrice de la Commune de Bomborokuy nous confie : « J’ai acquis de nombreuses connaissances à cette formation qui vont me permettre d’améliorer l’hygiène et la qualité de mes produits. Je pourrai ainsi mieux tirer profit de mon activité de transformation de produits agroalimentaires ».

Les transformatrices suivent attentivement ce qui leur est enseigné

La formation sur l’hygiène, la qualité des produits transformés fait suite à plusieurs activités d’appuis d’Inades-Formation Burkina aux transformatrices des provinces du Mouhoun et de la Kossi. Elle vient apporter un plus dans leur capacité à être assez compétitives sur le marché des produits transformés à l’échelle nationale et même au-delà. Elles bénéficieront les jours à venir d’un accompagnement de l’ONG pour prendre part à un évènement de grande envergure dénommée « Journées Agroalimentaires » qui se tient dans le mois de novembre 2019 à Ouagadougou.  

Les interventions au profit de ces transformatrices s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de valorisation des vivres de souveraineté pour une alimentation suffisante, saine, durable des populations du Burkina Faso. Ce projet est financé par l’ONG Allemande Misereor.

Patrice DA- Inades-Formation Burkina