Plus de 250 participants de 66 pays, représentants de gouvernements, organisations internationales telles que la FAO, le FIDA et l’ILC, associations agricoles et de développement rural, centres de recherche, coopératives, syndicats et autres organisations de la société civile se sont réunis au cours de la VIème Conférence Mondiale de l’Agriculture Familiale qui s’est tenue du 25 au 29 mars à Derio, Bilbao.

La Conférence a porté sur l’élaboration commune du Plan d’Action de la Décennie pour l’Agriculture Familiale 2019-2028 déclaré par l’ONU à niveau international mais également pour chaque région et pays du monde. La capacité de la Décennie à encourager la création et la mise en place de Plans Nationaux d’Action (élaborés au sein de chacun des pays par les gouvernements, organisations agricoles, Comités Nationaux de l’Agriculture Familiale et autres acteurs) avec des engagements concrets et fermes afin d’améliorer substantiellement les politiques publiques en faveur de l’agriculture familiale, constituera la clé pour la réalisation des objectifs de la Décennie et que nous puissions ainsi nous rapprocher des ODD.

La VIè Conférence a inclut deux journées de travail en amont de l’ouverture institutionnelle du 27 mars. La première (25 mars) avec une session d’échange entre organisations de l’Agriculture Familiale et la seconde (26 mars) avec des groupes de travail de jeunes et femmes de l’Agriculture Familiale.

Au cours des principales journées de la VIè Conférence, le public était particulièrement nombreux et l’événement a bénéficié d’une couverture médiatique exceptionnelle. Il convient de souligner que 27 médias de grande écoute ont couvert la Conférence.

À l’issue du discours d’ouverture de Marcela Villareal, Directrice de la Division des Associations de la FAO et d’Ashwani Muthoo, Directeur de la Division d’Engagement Mondial et des Relations Multilatérales du FIDA, l’ouverture institutionnelle célébrée le 27 mars a réuni au Lehendakari Iñigo Urkullu (Président du Gouvernement Basque), accompagné de José María Zeberio, Président du Forum Rural Mondial, Josefa Leonel Sacko, Commissaire de la Commission Economie Rurale et Agriculture de l’Union Africaine, Mario Arvelo, Président du Comité des Nations-Unies pour la Sécurité Alimentaire Mondiale (CSA), Fernando Miranda, Secrétaire d’Agriculture et Alimentation du Ministère de l’Agriculture, la Pêche et l’Alimentation du Gouvernement Espagnol et Leonard Mizzi, Chef de l’Unité C1, DG DEVCO de la Commission Européenne.

Parallèlement, les Comités Nationaux d’Agriculture Familiale (CNAF) ont travaillé de façon intensive afin de veiller à ce que leurs propositions figurent dans le Plan d’Action de la Décennie.  Les CNAF sont des plateformes issues de l’Année Internationale de l’Agriculture Familiale 2014 qui rassemblent des organisations agricoles (elles dirigent majoritairement ces comités), des associations, centres de recherche et très souvent des organisations gouvernementales. Les CNAF de 38 pays se sont rencontrés à cette occasion.

Le jeudi 28 mars, Gabriel Ferrero, Directeur Général de Politiques de Développement Durable, Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération de l’Espagne a présenté un exposé sur la Décennie de l’Agriculture Familiale et les ODD. De plus, au cours de cette journée, les résultats des groupes de travail célébrés la veille ont été diffusés et un hommage a été rendu au FRM et aux personnes et entités ayant permis la célébration des 20 années d’existence de l’organisation en 2019.

La cérémonie de clôture de la Conférence a réuni Bittor Oroz, Conseiller Adjoint d’Agriculture, Pêche et Politiques Alimentaires du Gouvernement Basque, accompagné de Maite Peñacoba, Directrice Générale d’Agriculture du Conseil Provincial de Bizkaia, Joan Brady, du Comité de Coordination International de LVC, Arianna Giuliodori, Secrétaire Générale de l’OMA, Oana Neagu, Directrice de COPA-COGECA, Lautaro Viscay, Secrétaire Technique de la REAF-Mercosur et Martin Uriarte, Vice-président du FRM (actuel président du FRM).

La VIè Conférence a donné lieu à une Déclaration des Organisations de l’Agriculture Familiale et des Organisations de la Société Civile, élaborée par le Comité de Coordination Mondial de l’AIAF+10 et ouverte à la signature de l’ensemble des organisations. Dans cette Déclaration, il est demandé aux gouvernements et au Comité Directeur International de la Décennie de prendre en considération les résultats obtenus au cours de ces journées de travail commun à Bilbao.


La VIè Conférence Mondiale sur l’Agriculture Familiale a apporté une contribution considérable au processus de la Décennie de l’Agriculture Familiale, qui sera lancée officiellement à Rome du 27 au 29 mai 2019. À partir du 30 mai, une phase de déploiement de la Décennie débutera; celle-ci visera à améliorer considérablement la qualité de vie des agricultrices et agriculteurs familiaux des cinq continents.

Le monde sera très différent dans une dizaine d’années, il y aura davantage d’avancées en terme de politiques publiques, ce qui permettra de reconnaître l’Agriculture Familiale en tant qu’acteur clé de la réalisation des Objectifs de Développement Durable, d’envisager la coexistence de systèmes alimentaires durables et une meilleure perspective d’avenir pour les agricultrices et agriculteurs familiaux. C’est l’aspiration partagée qui découle des discussions de Bilbao. Afin d’y parvenir, les organisations de l’agriculture familiale s’engagent à poursuivre leur action, agissant comme des gardiens de la Décennie pour l’Agriculture Familiale.

Source: FRM
https://ruralforum.acblnk.com/envio/ver/711286/XI2jZtmCUaLWV8iIIfnrn2vtxtvNkkTBjpNazjnI97MCcsmuyFT30y944lNz/XI2jZtmCUaLWV8iIIfnrn2vtxtvNkkTBjpNazjnI97MCcsmuyFT30y944lNz/


Inades-Formation Togo dans son engagement à promouvoir les vivres de souveraineté a pris part du 11 au 13 avril dernier, au Forum National du Paysan Togolais (FNPT). Un rendez-vous d’opportunités commerciales qui a permis à ses partenaires agricoles (acteurs du projet vivres de souveraineté) d’exposer leurs produits, d’enrichir leur cahier d’adresse et de nouer de nouveaux partenariats.

Du fonio bien emballé et étiqueté, de la farine de fonio emballée, du haricot commun, des semences du fonio et du haricot, des brochures de mets, des livrets d’Inades-Formation sur l’agriculture, l’élevage, la gestion d’entreprise : voilà quelques articles à ce forum national sur le stand d’Inades-Formation Togo. Pour cette 11ème édition, les réflexions ont tourné autour du thème : « les pôles de transformation agricole pour valoriser les potentialités au Togo : une nouvelle vision traduite par le PND ». L’occasion pour les acteurs du projet vivres de souveraineté de mettre en lumière les produits de leur récolte.

Visiblement, les visiteurs ont été ébahis et satisfaits de la beauté du produit : « sans nul doute, la qualité y est. C’est ma première fois de voir le fonio si joliment emballé. Ça aiguise déjà les papilles » a lancé un des visiteurs Aklesso. Même l’élu du peuple, l’honorable Abass KABOUA a fait le déplacement au stand d’Inades-Formation Togo. Il a félicité les organisations privées pour leur contribution au développement et leur engagement dans la promotion des produits locaux. Il a apprécié le packaging du fonio ‘‘Ovali’’et a promis de le promouvoir autant que possible.

Diverses thématiques ont fait l’objet de débat et de conférences publiques à ce rendez-vous du donner et du recevoir. Des panels de plusieurs filières ont été animés ; dont celui sur la filière fonio auquel la délégation d’Inades-Formation Togo composée de semenciers, de producteurs et de transformatrices a fortement contribué pour l’amélioration de cette filière.

Panel sur la filière fonio

Ce forum a permis à Inades-Formation Togo de capitaliser certains acquis : une plateforme whatsapp a été créée. Elle réunit les acteurs nationaux du secteur. La délégation a entamé des négociations avec d’autres opérateurs en vue du développement d’un possible lien d’affaires. Les partenaires agricoles ont également échangé avec les délégués du MIFA (mécanisme incitatif de financement agricole) sur les modalités de collaboration.

Le Forum vise à renforcer la dynamique de développement  des pôles de transformation agricole à travers l’organisation, la structuration et le financement des chaînes de valeurs agricoles afin de contribuer efficacement à l’atteinte des objectifs du Programme National  de Développement (PND). Plus de six cent (600) acteurs du monde agricole venus du Togo et d’ailleurs ont pris part à cette rencontre.

Les travaux ont été ouverts par le Ministre en charge de l’agriculture Noël Koutéra BATAKA. Dans son allocution, il a rappelé les actions du gouvernement destinées à rendre l’agriculture togolaise compétitive, résiliente, et génératrice de revenus, telles que déclinées dans le Plan National de Développement (PND 2018-2022). Il a aussi félicité et encouragé les organisations non gouvernementales et les structures privées, pour l’accompagnement des communautés à la base pour un monde rural développé, prospère et influent.

L’Honorable Abass KABOUA invitant les visiteurs à la consommation locale

De la planification à la capitalisation : l’inclusion des personnes handicapées dans le développement local, pourquoi et comment ?

Depuis 2016, Inades-Formation Togo œuvre, avec l’appui technique et financier de CBM, à l’inclusion des personnes handicapées dans quatre (4) localités du pays : Adéta et ses environs dans la Préfecture de Kpélé, Atchangbadè dans la Kozah, Attitogon dans le Bas-Mono et Momé dans le Vo. Tout le parcours est ici retracé dans un livret qui représente un bijou dans la galerie de publications de l’institution. Ce document a été présenté, le 29 avril 2019 aux représentants des 4 communautés, aux ministères de l’Action Sociale de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, à la FETAPH, des ONG/Associations et des Médias…

Rien qu’à lire le titre de ce livret, les interrogations suscitent une curiosité et interpellent la conscience sur le sujet du handicap qui fait partie de la diversité humaine. L’inclusion des personnes handicapées aujourd’hui, est plus qu’indispensable ; un oxygène pour le développement tout court. Elle renforce la cohésion sociale, valorise la dignité humaine, et répond aux objectifs de développement durable (ODD).

Inades-Formation Togo en a fait son cheval de bataille à travers le projet Communautés Partenaires pour un Développement Inclusif dans ses zones d’intervention. Il vise à promouvoir la participation des personnes handicapées dans toutes les actions de développement et leur faciliter l’accès aux services sociaux de base ainsi que l’amélioration de leur situation économique dans les communautés locales.

Semekonam Kofi AGAH, chargé de programme Appui à la Gouvernance Locale et à la Valorisation des Initiatives Endogènes a Inades-Formation Togo, qui a tenu toute l’assistance en haleine pendant une demi-heure, a retracé les grands axes du projet, ressorti l’importance de la capitalisation avant de partager le contenu du livret. « Il s’agit de dresser un panorama de la situation de départ, de donner les statistiques, de renseigner sur les conditions de vie des personnes handicapées, de former les communautés sur le handicap, sur les droits et devoirs des personnes handicapées, de faire des sensibilisations, d’organiser des journées portes-ouvertes, des émissions radiophoniques d’appuyer les personnes handicapées dans la réalisation des activités génératrices de revenus et aussi de rendre des bâtiments publics accessibles».

Atelier de présentation du livret

Ce livret, d’une trentaine de pages, comporte également des photos illustratives, des témoignages émouvants, des statistiques, les différentes conceptions du handicap dans les quatre communautés du projet, la place de l’inclusion dans le développement local et bien d’autres aspects.

Il devra servir de document de référence pour toutes les nouvelles politiques et actions mises en œuvre dans une vision inclusive du développement local. Il faut retenir que les travaux ont été ouverts par le responsable de la direction des Personnes Handicapées Monsieur Karimu Wasiyou et la diffusion s’en est suivie.

Exposition du livret