Inades-Formation Togo a organisé le vendredi 12 avril dernier, dans ses locaux, une journée de réflexion sur le thème : « Une nouvelle approche stratégique de travail (SAADEV) dans la perspective de servir le bien commun ». L’occasion pour le personnel, les associés et quelques partenaires d’échanger sur la nouvelle approche de travail et ses implications au niveau institutionnel et des champs thématiques couverts par le bureau national.

Définie comme Stimulation et Accompagnement des Alternatives de Développement, cette nouvelle approche d’intervention est entrée en vigueur en janvier 2016 à l’issue d’un atelier inter-Bureaux nationaux et après plusieurs évaluations. La SAADEV repositionne l’objectif du réseau Inades-Formation qui devient un courant de pensée et un mouvement social. Elle met également l’accent sur le concept « Servir le Bien commun ».

Pour M. Sena Kwaku ADESSOU, Directeur du Bureau National d’Inades-Formation Togo, le contexte du développement a changé et il est donc important de revoir l’approche de travail pour analyser à fond les problèmes qui minent les sociétés humaines en vue de définir avec tous les acteurs les solutions adéquates ou alternatives pour répondre efficacement à ces problèmes. « Nous nous devons d’avoir une ouverture d’esprit et travailler avec tous les acteurs dans un esprit de rechercher le bien commun qui constitue un ensemble de conditions sociales permettant à la personne d’atteindre mieux et plus facilement son plein épanouissement. Il a poursuivi en mentionnant que les réponses pratiques pour la recherche du bien commun ne seront pas forcément toujours faciles à trouver. Il faut en général rechercher le bon et raisonnable équilibre entre les différentes solutions et les intérêts divergents.

Il a enfin présenté quelques fondements de cette approche et a invité tous les participants à travailler à une réelle appropriation en lien avec les programmes structurants du Bureau national.

Une vue des participants

Une 2ème communication, faite par M. Detchinli Kodjovi, a porté sur les grandes conclusions de l’évaluation du programme Misereor en lien direct avec la SAADEV. Cette communication a montré que la SAADEV, quoiqu’une approche complexe, constitue un progrès considérable et une profonde originalité. Elle se met au service d’une perspective fondamentale, est d’une pertinence indéniable au regard du contexte national et international.

Pour finir, le communicateur conclut sur les exigences de cette approche et la nécessité de travailler pour que « Servir le bien commun » devienne un réflexe chez les accompagnateurs autant que chez les accompagnés.

Ces communications ont été suivies de débats pour enrichir la compréhension commune et les stratégies d’opérationnalisation.

A la fin de l’atelier, quatre commissions thématiques et d’élaboration d’une politique d’inclusion ont été mises en place. Elles travailleront sur les ‘‘systèmes alimentaires basés sur l’agriculture familiale’’, la ‘‘gouvernance inclusive et initiatives endogènes’’, la ‘‘gestion des ressources naturelles et changements climatiques’’ et l’élaboration de la politique inclusive (genre, jeune, personnes handicapées, personnes âgées). Ceci pour une meilleure mise en œuvre de la SAADEV dans les diverses activités d’Inades-Formation  Togo.

Cette journée a été suivie de la 19e Assemblée Générale Ordinaire d’Inades-Formation  Togo qui s’est tenue le samedi 13 avril 2019.

Inades-Formation a le plaisir de vous inviter à la conférence publique qui se tiendra le mardi 6 novembre 2018 de 11h à 13h, à  l’occasion de la sortie du guide  “Zéro déchet en décharge, c’est possible !”

La conférence sera animée par l’auteure du guide, Mme Isabelle Chevalley, députée suisse, avec une introduction de M. Baridomo Pascal, Directeur des programmes au Secrétariat Général d’Inades-Formation.

Lieu : salle de conférence d’Inades-Formation – Abidjan, Cocody Mermoz, rue C13 Booker Washington (à côté du lycée Jean Mermoz).

 

Couverture de l’oeuvre

 

Le guide pratique intitulé “Zéro déchet en décharge, c’est possible !” expose de manière simple et pragmatique comment recycler le plastique, le fer, l’aluminium, le verre, des déchets verts et électroniques, avec exemples concrets à l’appui en Afrique de l’Ouest.

Son auteure la députée suisse Isabelle Chevalley, confirme que le recyclage des déchets peut rapporter gros, encourage la création de petites entreprises de recyclage dans ce secteur d’avenir, à l’heure où la planète étouffe sous nos déchets.

 

Inades-Formation Burkina organise du 21 au 22 Mars 2018, une session de  formation sur  les techniques de conservation naturelle des produits maraîchers  au profit des Associations des Mères Éducatrices (AME). Cinq villages de la Léraba, une province de la région des cascades sont concernés.

La formation  se tiendra à Douna, une localité de ladite province. Elle est organisée dans le cadre de la mise en œuvre du projet Promotion des cultures maraîchères pour une meilleure sécurité alimentaire et nutritionnelle (PROCUMA); un projet exécuté par Inades-Formation Burkina dans 5 villages de la province de la Léraba avec l’appui l’ONG Française Acting For Life.

La session de formation de Douna est organisée en vue de renforcer les capacités des Associations des Mères Educatrices (AME) des villages d’intervention du projet en matière de conservation des légumes à travers des techniques de conservation naturelle. Sont attendues à cette formation, une trentaine de femmes, toutes membres des AME des cinq (5) villages d’intervention du projet. Ces villages sont : Kolasso, Kankalaba, Golona, Dinaworo et Dionso.