Mobilisé pour la promotion et l’accompagnement des transitions agroécologiques en Afrique de
l’Ouest, le consortium AVSF-IRAM-Inades-Formation International recherche un(e) Assistant(e) technique Formation appui/conseil en agroécologie pour l’unité de coordination du PATAE (Programme d’appui aux transitions agroécologiques en Afrique de l’Ouest) .

Télécharger l’appel pour plus d’informations

Télécharger les Termes de référence de l’appel en français

Télécharger les Termes de référence de l’appel en Anglais

Objectif de l’appel

L’appel à propositions vise les objectifs suivants :

  • Repérer au moins 25 expériences capitalisables dans chacun des domaines suivants :
    • Expériences de pratiques relatives à l’adaptation des populations au changement climatique et/ou à l’atténuation de ses effets ;
    • Expériences de gouvernance locale inclusive permettant la résilience des populations face au changement climatique ;
  • Soutenir la capitalisation des expériences retenues à travers les appuis suivants :
    • Le financement du travail de capitalisation à la hauteur maximum de 500 000 Fcfa par expérience ;
    • L’appui technique au profit des acteurs porteurs des expériences retenues en démarche de capitalisation ; – La publication et la diffusion des expériences capitalisées ;
    • La participation des acteurs à la plateforme d’échange à mettre en place ;
    • La production, la diffusion de vidéo portant sur 10 meilleures expériences capitalisées

Expériences éligibles pour la capitalisation

  • Les expériences/pratiques d’adaptation au changement climatique et/ou d’atténuation de ses effets
  • Expériences en matière de gouvernance locale au service de développement des mécanismes de résilience des populations face au changement climatique

Acteurs-porteurs/Accompagnateurs pouvant postuler à cet appel à proposition

Les ONGs / les associations de développement, les Instituts de recherche, les Organisations Paysannes, Coopératives agricoles, Coopératives d’artisans, Etablissements scolaires/académiques et Individus promoteurs du développement local ;

Les pays concernés par le projet

Burkina Faso, Benin, Togo, Côte d’Ivoire, Sénégal, Tchad, Cameroun, RD Congo, Rwanda, Ethiopie, Kenya, Burundi et Tanzanie ;

Comment s’y prendre pour soumettre sa proposition

Envoyer la fiche de présentation de l’expérience (voir point 5 des TDR), accompagnée des documents administratifs suivant :

  • Une lettre de manifestation d’intérêt pour l’appel à proposition (1/2 page max), avec précision du domaine d’expérience/des expériences à capitaliser
  • Un document attestant l’identité de l’organisation (agrément ou autre support tenant lieu) ou un Curriculum vitae (CV) pour le porteur individuel ;

Le dossier est à envoyer par courriel (e-mail) à l’adresse suivante : appel.propositions@inadesfo.net

Pour tout renseignement complémentaire, merci d’envoyer vos requêtes à l’adresse suivante : pascal.baridomo@inadesfo.net

Date limite d’envoi du dossier :

30 juin 2019 à 23h59 GMT

Inades-Formation Togo a organisé le vendredi 12 avril dernier, dans ses locaux, une journée de réflexion sur le thème : « Une nouvelle approche stratégique de travail (SAADEV) dans la perspective de servir le bien commun ». L’occasion pour le personnel, les associés et quelques partenaires d’échanger sur la nouvelle approche de travail et ses implications au niveau institutionnel et des champs thématiques couverts par le bureau national.

Définie comme Stimulation et Accompagnement des Alternatives de Développement, cette nouvelle approche d’intervention est entrée en vigueur en janvier 2016 à l’issue d’un atelier inter-Bureaux nationaux et après plusieurs évaluations. La SAADEV repositionne l’objectif du réseau Inades-Formation qui devient un courant de pensée et un mouvement social. Elle met également l’accent sur le concept « Servir le Bien commun ».

Pour M. Sena Kwaku ADESSOU, Directeur du Bureau National d’Inades-Formation Togo, le contexte du développement a changé et il est donc important de revoir l’approche de travail pour analyser à fond les problèmes qui minent les sociétés humaines en vue de définir avec tous les acteurs les solutions adéquates ou alternatives pour répondre efficacement à ces problèmes. « Nous nous devons d’avoir une ouverture d’esprit et travailler avec tous les acteurs dans un esprit de rechercher le bien commun qui constitue un ensemble de conditions sociales permettant à la personne d’atteindre mieux et plus facilement son plein épanouissement. Il a poursuivi en mentionnant que les réponses pratiques pour la recherche du bien commun ne seront pas forcément toujours faciles à trouver. Il faut en général rechercher le bon et raisonnable équilibre entre les différentes solutions et les intérêts divergents.

Il a enfin présenté quelques fondements de cette approche et a invité tous les participants à travailler à une réelle appropriation en lien avec les programmes structurants du Bureau national.

Une vue des participants

Une 2ème communication, faite par M. Detchinli Kodjovi, a porté sur les grandes conclusions de l’évaluation du programme Misereor en lien direct avec la SAADEV. Cette communication a montré que la SAADEV, quoiqu’une approche complexe, constitue un progrès considérable et une profonde originalité. Elle se met au service d’une perspective fondamentale, est d’une pertinence indéniable au regard du contexte national et international.

Pour finir, le communicateur conclut sur les exigences de cette approche et la nécessité de travailler pour que « Servir le bien commun » devienne un réflexe chez les accompagnateurs autant que chez les accompagnés.

Ces communications ont été suivies de débats pour enrichir la compréhension commune et les stratégies d’opérationnalisation.

A la fin de l’atelier, quatre commissions thématiques et d’élaboration d’une politique d’inclusion ont été mises en place. Elles travailleront sur les ‘‘systèmes alimentaires basés sur l’agriculture familiale’’, la ‘‘gouvernance inclusive et initiatives endogènes’’, la ‘‘gestion des ressources naturelles et changements climatiques’’ et l’élaboration de la politique inclusive (genre, jeune, personnes handicapées, personnes âgées). Ceci pour une meilleure mise en œuvre de la SAADEV dans les diverses activités d’Inades-Formation  Togo.

Cette journée a été suivie de la 19e Assemblée Générale Ordinaire d’Inades-Formation  Togo qui s’est tenue le samedi 13 avril 2019.