Le Projet de Productivité et de Développement des Marchés Agricoles Financement Additionnel (PRODEMA-FA en sigle) est un projet de développement initié par le Gouvernement du Burundi en partenariat avec l’Association Internationale pour le Développement (AID/IDA), pour appuyer la stratégie et les activités du Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP) en vue de contribuer à la croissance économique et à la création d’emplois en milieu rural. Il est proposé pour consolider et intensifier les activités réalisées dans le cadre du projet PRODEMA initial, afin d’appuyer les petits agriculteurs à conserver leurs actifs par le maintien et l’expansion des investissements réalisés dans le cadre du projet PRODEMA initial.

L’objectif du projet est d’améliorer la productivité de petits producteurs et leur accès au marché pour les chaînes de valeur (filières) ciblées dans la zone du Projet.

Les activités prévues s’inscrivent dans le cadre des appuis-conseils et du renforcement des capacités des Organisations de producteurs (OPs) bénéficiaires des financement du PRODEMA-FA conseil tout au long du cycle des sous projets (l’identification, la préparation, la sélection, l’approbation et la mise en œuvre des sous projets).

Les bénéficiaires du projet sont des membres des OP constituées ou à constituer pour contribuer dans l’augmentation de la productivité agricole et l’accès aux marchés par la promotion et l’adoption par les bénéficiaires de paquets de technologies améliorées. Ils bénéficieront des investissements technologiques sur certaines chaînes de valeur considérées comme importantes pour la sécurité alimentaire et la qualité nutritionnelle et qui ont également le potentiel de répondre à des opportunités de marchés (riz, bananes, manioc, fruits et légumes). Depuis cette année 2018, Inades-Formation Burundi se charge de la mise en œuvre dans les communes Busoni, Kirundo et Vumbi de la province Kirundo, ainsi que dans les communes Bukeye et Muramvya de la province Muramvya.

Appui au développement de l’agriculture familiale à travers la promotion de l’agroécologie, la mise en marché collective des produits agricoles et des initiatives d’épargne-crédit des petits producteurs du Burundi 

Le projet a pour objectif d’aider les producteurs organisés en coopératives d’améliorer leur production grâce aux  pratiques agro-écologiques et de mieux commercialiser  leurs produits grâces aux initiatives de conservation et de transformation.

Les bénéficiaires du projet sont de petits exploitants agricoles qui pratiquent une agriculture familiale intégrant cultures vivrières et cultures de rente comme le café et le thé en y associent parfois un élevage traditionnel et extensif.  Malheureusement, ces producteurs ont un accès limité aux fertilisants, aux produits phytosanitaires et aux semences améliorées. Ils ont par ailleurs un faible accès aux crédits  d’où le développement des Fondsdev (Fonds de solidarité pour le développement) pour leur permettre de financer leurs activités.

Le projet se déroule dans les provinces Kayanza, Ngozi, Kirundo, Muramvya, Gitega et Cibitoke et compte parmi ses bénéficiaires les apiculteurs des provinces de Kayanza, de Bujumbura et de Rumonge.

Il est prévu pour une durée de 5 ans : 2017-2021

Partenaire financier :

Broederlijk Delen

Projet d’appui au développement des populations rurales du Burundi à travers la promotion des Coopératives Agricoles et des structures d’épargne et crédit 

A travers ce projet, Inades-Formation Burundi apporte son appui au développement des coopératives et des structures d’épargne et de crédit. 15 coopératives agricoles et 4 Fonds de solidarité pour le développement (Fonsdev) sont accompagnés sur le chemin de la professionnalisation.

Le but de cet appui à la promotion et à la professionnalisation des coopératives agricoles et des initiatives locales d’épargne-crédits est d’améliorer les revenus et la capacité d’épargne des bénéficiaires. Ces derniers sont de petits producteurs, membres des 15 coopératives et des Fonsdev situées dans les provinces Kayanza, Ngozi, Kirundo, Muramvya, Gitega et Cibitoke.

La durée du projet est de trois ans.

Partenaires financiers :

 Fondation la CAIXA / Fondation ALBOAN