Implication communautaire dans le contrôle gouvernemental du secteur de l’agriculture

Le projet « Implication de la communauté dans la surveillance gouvernementale du secteur agricole »  coordonné par PELUM Tanzanie et exécuté par Inades-Formation Tanzanie, en collaboration avec le personnel des administrations locales des districts de Kongwa et de Bahi a été élaboré pour aider les citoyens, en particulier les petits agriculteurs  à comprendre les problèmes liés aux droits fonciers. La question  du droit de la terre est très cruciale pour les petits agriculteurs,  pour  leur permettre de continuer à investir dans la terre assurés de leur droit d’occupation. Le projet devra permettre de les informer sur les politiques et les lois foncières  sensibles à leurs besoins spécifiques des petits agriculteurs. Le projet qui durera 16 mois du 31 mai 2016 au 30 septembre 2017 concerne directement  les petits exploitants agricoles de dix villages des districts de Kongwa et de Bahi.

Les principales activités prévues dans le cadre de ce projet sont entre autre :

  • Organiser et soutenir les dialogues sur les politiques villageoises sur les droits fonciers au niveau du village.
  • Sensibiliser les communautés aux droits fonciers – Plan d’utilisation des terres du village
  • Faciliter la mise en réseau et la collaboration – Organiser les visites d’apprentissage au niveau du district
  • Faciliter la session du programme Radio sur les questions liées à la terre
  • Documenter les histoires de réussites des villages

Partenaire financier:

USAID Tanzanie,

Améliorer les moyens de subsistance des communautés rurales dans les régions semi-arides du centre et du sud de la Tanzanie grâce à l’augmentation des revenus et de la sécurité alimentaire

Le projet est un projet intégré axé sur plusieurs questions concernant les petits agriculteurs, notamment l’insécurité alimentaire, les effets du changement climatique, les difficultés d’accès au marché, les menaces d’accaparement des terres, l’accessibilité insuffisante aux prêts et crédits, des semences insuffisamment performantes, etc.

Il a pour objectif de contribuer au développement durable et à l’amélioration des moyens de subsistance des communautés rurales des districts de Mpwapwa, Singida Rural et Mbozi.

Les principales activités du projet consistent à :

  • Soutenir les petits agriculteurs pour accroître la productivité des cultures et leur accès aux marchés rentables;
  • Promouvoir l’application des pratiques agricoles résilientes au climat;
  • Faciliter aux petits agriculteurs la production de semence déclarées de qualité (ou certifiée);
  • Accompagner les caisses d’épargnes et de crédits villageois et l’entrepreneuriat des petits agriculteurs;
  • Soutenir les découvertes, la diffusion et l’usage plus large des produits des savoirs indigènes;
  • Promouvoir l’utilisation de techniques d’économie d’énergie telles que les poêles à économie de carburant pour les ménages, afin de réduire la consommation de bois de chauffage;
  • Développer la capacité des petits détenteurs (ou petits propriétaires) à se défendre contre l’accaparement des terres.
  • Promouvoir l’égalité entre les sexes dans les communautés villageoises;
  • Promouvoir une inscription plus large des abonnés aux cours par correspondance.

Le projet se déroule dans trois districts de Mpwapwa, Singida Rural et Mbozi, dans les régions respectives de Dodoma, Singida et Songwe et vise directement 1 300 petits agriculteurs , dont 615 femmes et 685 hommes avec 15% de jeunes dans chaque catégorie. Il durera trois ans, de juillet 2016 à juin 2019.

Partenaire financier:

Agence protestante pour la Diaconie et le Pain de développement pour le Monde, Service Protestant de Développement (Bread for the World) d’Allemagne