Pemba est un village situé à 48 kilomètres de Turiani dans le district de Mvomero dans la région de Morogoro en Tanzanie. Ses habitants sont des agriculteurs et des éleveurs (y compris des migrants de la tribu Masai).

Les effets du changement climatique ont constitué pour les agriculteurs et les éleveurs un obstacle majeur à leur accès à la sécurité alimentaire pour leur bétail et leurs familles.

Mdimu Kedeko Kikoyo est l’un des rares maasai à s’être engagé dans des activités agricoles. Après avoir fait face à une pénurie alimentaire pour son bétail qui est la principale source de nourriture pour sa famille, il a décidé de s’engager dans des activités agricoles comme alternative pour combler les lacunes, mais sa production était encore insuffisante.

En 2012, il a reçu un dépliant de son ami lui expliquant les services et la formation offerts par Inades Formation Tanzanie. Il a décidé de faire un voyage pour chercher physiquement le bureau afin de suivre les cours par correspondance. Il a reçu environ 18 livrets comprenant la production de maïs, l’alimentation du bétail, l’apiculture, etc. Il a décidé de transformer les connaissances acquises en pratique de temps à autre pour voir si des changements allaient apparaître.

Mdimu Kedeko Kikoyo

Quelques-uns de ses succès

Grâce aux connaissances qu’il a acquises avec le livret de maïs, il a pu augmenter la production de maïs de 5/6 sacs à 18/20 sacs par hectare.

Avec sa femme, ils ont décidé de réserver une acre devant leur maison pour l’utiliser comme parcelle de démonstration afin que les villageois puissent apprendre les meilleures pratiques agricoles qu’ils ont lues dans le livret de maïs.

Grâce aux connaissances acquises, M. Mdimu est maintenant un bon écologiste puisqu’il utilise une petite parcelle de terre pour ses activités agricoles pour obtenir une production suffisante plutôt que de cultiver une grande superficie peu productive.

Grâce à son succès, il a réussi à persuader sa communauté de suivre une formation et de participer à des activités agricoles. Il a également organisé au total 38 Maasai et formé deux groupes de service et de prêt.

Mdimu envisage l’avenir avec sérénité

 » Cette croissance de la production m’aidera à améliorer ma résidence plus tard après la vente du surplus de ma production. Je pourrai également aider ma communauté à s’engager dans de meilleures pratiques agricoles puisqu’avec une petite superficie, on peut obtenir de nombreux produits. De cette façon, je crois que même les pâturages pour notre bétail seront facilement accessibles parce que l’environnement sera préservé « .

Inades-Formation Tanzanie

Plus de 250 participants de 66 pays, représentants de gouvernements, organisations internationales telles que la FAO, le FIDA et l’ILC, associations agricoles et de développement rural, centres de recherche, coopératives, syndicats et autres organisations de la société civile se sont réunis au cours de la VIème Conférence Mondiale de l’Agriculture Familiale qui s’est tenue du 25 au 29 mars à Derio, Bilbao.

La Conférence a porté sur l’élaboration commune du Plan d’Action de la Décennie pour l’Agriculture Familiale 2019-2028 déclaré par l’ONU à niveau international mais également pour chaque région et pays du monde. La capacité de la Décennie à encourager la création et la mise en place de Plans Nationaux d’Action (élaborés au sein de chacun des pays par les gouvernements, organisations agricoles, Comités Nationaux de l’Agriculture Familiale et autres acteurs) avec des engagements concrets et fermes afin d’améliorer substantiellement les politiques publiques en faveur de l’agriculture familiale, constituera la clé pour la réalisation des objectifs de la Décennie et que nous puissions ainsi nous rapprocher des ODD.

La VIè Conférence a inclut deux journées de travail en amont de l’ouverture institutionnelle du 27 mars. La première (25 mars) avec une session d’échange entre organisations de l’Agriculture Familiale et la seconde (26 mars) avec des groupes de travail de jeunes et femmes de l’Agriculture Familiale.

Au cours des principales journées de la VIè Conférence, le public était particulièrement nombreux et l’événement a bénéficié d’une couverture médiatique exceptionnelle. Il convient de souligner que 27 médias de grande écoute ont couvert la Conférence.

À l’issue du discours d’ouverture de Marcela Villareal, Directrice de la Division des Associations de la FAO et d’Ashwani Muthoo, Directeur de la Division d’Engagement Mondial et des Relations Multilatérales du FIDA, l’ouverture institutionnelle célébrée le 27 mars a réuni au Lehendakari Iñigo Urkullu (Président du Gouvernement Basque), accompagné de José María Zeberio, Président du Forum Rural Mondial, Josefa Leonel Sacko, Commissaire de la Commission Economie Rurale et Agriculture de l’Union Africaine, Mario Arvelo, Président du Comité des Nations-Unies pour la Sécurité Alimentaire Mondiale (CSA), Fernando Miranda, Secrétaire d’Agriculture et Alimentation du Ministère de l’Agriculture, la Pêche et l’Alimentation du Gouvernement Espagnol et Leonard Mizzi, Chef de l’Unité C1, DG DEVCO de la Commission Européenne.

Parallèlement, les Comités Nationaux d’Agriculture Familiale (CNAF) ont travaillé de façon intensive afin de veiller à ce que leurs propositions figurent dans le Plan d’Action de la Décennie.  Les CNAF sont des plateformes issues de l’Année Internationale de l’Agriculture Familiale 2014 qui rassemblent des organisations agricoles (elles dirigent majoritairement ces comités), des associations, centres de recherche et très souvent des organisations gouvernementales. Les CNAF de 38 pays se sont rencontrés à cette occasion.

Le jeudi 28 mars, Gabriel Ferrero, Directeur Général de Politiques de Développement Durable, Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération de l’Espagne a présenté un exposé sur la Décennie de l’Agriculture Familiale et les ODD. De plus, au cours de cette journée, les résultats des groupes de travail célébrés la veille ont été diffusés et un hommage a été rendu au FRM et aux personnes et entités ayant permis la célébration des 20 années d’existence de l’organisation en 2019.

La cérémonie de clôture de la Conférence a réuni Bittor Oroz, Conseiller Adjoint d’Agriculture, Pêche et Politiques Alimentaires du Gouvernement Basque, accompagné de Maite Peñacoba, Directrice Générale d’Agriculture du Conseil Provincial de Bizkaia, Joan Brady, du Comité de Coordination International de LVC, Arianna Giuliodori, Secrétaire Générale de l’OMA, Oana Neagu, Directrice de COPA-COGECA, Lautaro Viscay, Secrétaire Technique de la REAF-Mercosur et Martin Uriarte, Vice-président du FRM (actuel président du FRM).

La VIè Conférence a donné lieu à une Déclaration des Organisations de l’Agriculture Familiale et des Organisations de la Société Civile, élaborée par le Comité de Coordination Mondial de l’AIAF+10 et ouverte à la signature de l’ensemble des organisations. Dans cette Déclaration, il est demandé aux gouvernements et au Comité Directeur International de la Décennie de prendre en considération les résultats obtenus au cours de ces journées de travail commun à Bilbao.


La VIè Conférence Mondiale sur l’Agriculture Familiale a apporté une contribution considérable au processus de la Décennie de l’Agriculture Familiale, qui sera lancée officiellement à Rome du 27 au 29 mai 2019. À partir du 30 mai, une phase de déploiement de la Décennie débutera; celle-ci visera à améliorer considérablement la qualité de vie des agricultrices et agriculteurs familiaux des cinq continents.

Le monde sera très différent dans une dizaine d’années, il y aura davantage d’avancées en terme de politiques publiques, ce qui permettra de reconnaître l’Agriculture Familiale en tant qu’acteur clé de la réalisation des Objectifs de Développement Durable, d’envisager la coexistence de systèmes alimentaires durables et une meilleure perspective d’avenir pour les agricultrices et agriculteurs familiaux. C’est l’aspiration partagée qui découle des discussions de Bilbao. Afin d’y parvenir, les organisations de l’agriculture familiale s’engagent à poursuivre leur action, agissant comme des gardiens de la Décennie pour l’Agriculture Familiale.

Source: FRM
https://ruralforum.acblnk.com/envio/ver/711286/XI2jZtmCUaLWV8iIIfnrn2vtxtvNkkTBjpNazjnI97MCcsmuyFT30y944lNz/XI2jZtmCUaLWV8iIIfnrn2vtxtvNkkTBjpNazjnI97MCcsmuyFT30y944lNz/