Planification et gestion participative de développement local : retour d’expériences du Canton d’Attitogon 2009-2016

La galerie ou le grenier du savoir d’Inades-Formation Togo vient d’être enrichie par un nouveau livret qui retrace le processus d’accompagnement d’une collectivité à la base depuis la genèse de l’action jusqu’à la capitalisation de toute la démarche dans le canton d’Attitogon.

La planification et la gestion participative du développement répondent à une aspiration profonde de toute communauté, celle de créer un cadre et des conditions de vie économique, sociale et politique satisfaisantes pour chaque citoyenne et citoyen. Comment réussir à relever ce défi de construire ensemble le « mieux vivre » en prenant en compte les diverses aspirations et préoccupations individuelles et collectives au sein d’une communauté à l’échelle d’une collectivité territoriale de base en milieu rural ?

En effet, les communautés surtout celles en milieu rural ont besoin, pour assurer leur bien-être, des services sociaux de base relatifs à la santé, l’éducation, l’eau, l’assainissement, etc. et des infrastructures économiques pour leurs activités.

A travers son programme d’Appui à la Gouvernance locale et à la Valorisation des Initiatives Endogènes (PAGVIE), Inades-Formation Togo s’est engagée à favoriser la participation responsable des populations au développement durable de leur collectivité territoriale à travers différents projets dont le projet « Appui à la gestion participative du développement local en prélude à la décentralisation en milieu rural au Togo » dans quatre (4) collectivités.

La « Planification et gestion du développement local, Retour d’expériences de la communauté d’Attitogon 2009-2016 » est un nouveau livret, produit par Inades-Formation Togo. Il présente l’expérience d’accompagnement du développement local conduite dans le canton d’Attitogon et dont la capitalisation a permis à Inades-Formation Togo d’étendre son appui à deux autres cantons et à une commune : les cantons de Momé et d’Atchangbadè et la Commune d’Adéta.

Il est structuré au total en cinq (5) chapitres:

  • Chapitre 1. Pourquoi le Canton d’Attitogon a-t-il décidé de prendre en main son propre développement ?
  • Chapitre 2. Comment le canton d’Attitogon a-t-il procédé pour prendre en main son propre développement ?
  • Chapitre 3. Quels sont les changements obtenus ?
  • Chapitre 4. Quels sont les facteurs qui ont favorisé la réussite de cette expérience ?
  • Chapitre 5. Les points d’amélioration dans la démarche

C’est un document qui montre également comment et pourquoi le Canton d’Attitogon est devenu aujourd’hui un « canton modèle » dans la Préfecture du Bas-Mono aux dires mêmes des autorités locales et de certains cantons voisins.  En effet, l’organisation et la gouvernance locale, les relations de collaboration entre les organes de développement à la base (le Comité Cantonal et les Comités Villageois de Développement) et la diaspora, les autorités locales et préfectorales, les prises d’initiatives et la mobilisation communautaires, etc. sont entre autres, les éléments qui satisfont les populations et suscitent l’admiration des cantons voisins qui cherchent à prendre exemple sur le Canton d’Attitogon.

En 2015, l’appréciation des indicateurs a relevé que :

  • 91% des personnes enquêtées sont satisfaites du choix démocratique des responsables locaux (les CVD, CCD) et du respect des mandats ;
  • 94% estiment que les responsables locaux prennent quelques initiatives de développement, assument pleinement leurs rôles et impliquent la communauté.

Ce document, grâce à l’appui financier de PPLM (Pain pour Le Monde), la participation active de la communauté d’Attitogon et des personnes ressources, a pu être produit sur la base de la documentation périodique et permanente de toutes les activités et la participation des différents acteurs impliqués tout au long du processus.

La planification locale du développement à Attitogon est une première expérience d’accompagnement d’une collectivité à l’échelle cantonale. Elle a permis au canton de faire face aux problèmes de développement et de proposer des approches de solutions durables. La chefferie et les Comités de Développement à la Base sont les acteurs clefs qui ont joué le rôle de levier dans ce processus.

En termes d’acquis dans le canton, Attitogon dispose d’outil de planification qui facilite la mise en œuvre des actions planifiées. On peut relever l’existence d’expertise endogène qui joue un rôle déterminant dans les villages du canton. La mobilisation communautaire est une réalité aujourd’hui dans le canton et contribue à la réussite de l’exécution des projets socio communautaires.

Leçons apprises

Les leçons apprises de cette 1ère expérience ont permis à Inades-Formation Togo de construire progressivement son approche d’accompagnement des collectivités. C’est ainsi, qu’après s’être suffisamment outillé, Inades-Formation Togo a étendu ses actions dans les cantons de Momé (Préfecture de Vo), d’Atchangbadè (Préfecture de la Kozah) et dans la commune d’Adéta (Préfecture de Kpele). En outre, l’évaluation de la gouvernance locale à Attitogon, a amené Inades-Formation à prendre en compte l’inclusion des personnes handicapées dans le développement local.