Systèmes alimentaires basés sur l’agriculture familiale

Promouvoir les systèmes alimentaires basés sur l’agriculture familiale pour garantir une alimentation saine, diversifiée et durable pour tous.

 

Inades-Formation s’engage fermement dans la promotion des systèmes alimentaires basés sur l’agriculture familiale, une agriculture qui repose sur l’exploitation durable des ressources naturelles.

Le choix de travailler sur les systèmes alimentaires se justifie par le fait que les systèmes alimentaires vont au-delà de la simple production pour prendre en compte tout ce qui se passe depuis le champ jusqu’à l’assiette. C’est-à-dire toute activité de la production à la consommation en passant par la transformation des produits alimentaires.

Agir sur les systèmes alimentaires revient donc à agir sur les modes de production alimentaire et donc sur les modes d’exploitation et d’appropriation de la terre, la reproduction et la sélection des espèces végétales, les modes de culture et d’élevage, la transformation, le transport et le stockage, l’emballage, la distribution et la commercialisation des denrées alimentaires, l’acquisitions des aliments par les ménages, la cuisson des aliments, etc.

Tout ce qui touche à l’alimentation conditionne l’homme, sa santé et même le fonctionnement de la société. C’est donc le lieu d’agir sur la transformation du fonctionnement de la société puisque le changement dans le domaine est multidimensionnel et multisectoriel.

Le programme « Systèmes alimentaires basés sur l’agriculture familiale » vise une alimentation saine et durable pour tous. Il repose sur les initiatives visant à :

– produire durablement et rendre accessible, en quantité et qualité suffisantes, des ressources pour l’alimentation saine, tant dans les villes que dans les campagnes ;

– exploiter le patrimoine naturel (terres, semences, eau, forêts, etc.) de manière responsable pour le bienêtre commun et l’entretenir soigneusement pour le transmettre aux générations futures ;

– promouvoir le bien-être et la dignité de tous et de toutes – producteurs, transformateurs, commerçants, consommateurs, ruraux et urbains, hommes et femmes.

– privilégier l’auto-détermination et le contrôle politique, social et économique par tous ceux qui y prennent part et qui en vivent.

Concepts et produits

Entreprenariat collectif agricole (ECAGRI)

Entrepreneuriat semencier paysan

L’Entreprenariat semencier paysan (ESP) est un concept qui consiste à permettre à un ensemble d’exploitants agricoles ou aux populations locales en générale de s’organiser pour produire et gérer les semences pour satisfaire leur besoin et celui du marché local. L’ESP se positionne ainsi comme une alternative à la tendance au contrôle des systèmes semenciers par les multinationales ou les opérateurs privés en général qu’ils soient nationaux ou étrangers.

Système d’information sur les marchés (SIM autogéré)

Le SIM autogéré par les parties prenantes constitue une alternative à la fragilité financière des SIM classiques qui dans la plupart des cas, sont gérés par des partenaires d’appui et moins par les parties prenantes et qui très souvent ne survivent pas à l’arrêt de ces projets. Il permet principalement aux petits producteurs de suivre les tendances du marché (prix, quantité et qualité de produits agricoles disponibles, volume des demandes, volume des besoins, etc.) et de s’assurer que leur production répond à la demande.

Agriculture familiale

Vivres de souveraineté

Micro-finance communautaire

Accompagner les communautés les plus pauvres dans la mise en place de structures solidaires de microfinance, gérées par elles-mêmes, en vue de mobiliser l’épargne au niveau local, octroyer des crédits à moindre coût et offrir divers autres services financiers.

 

Le programme microfinance communautaire a pour objectif de répondre aux besoins de financement des populations défavorisées qui n’ont pas accès aux services bancaires conventionnels.

Il consiste en la promotion des mécanismes et pratiques qui favorisent l’accès durable des populations défavorisées au financement à partir, d’une part, de la solidarité entre eux et avec les autres acteurs de la société d’autre part.

La microfinance communautaire offre un ensemble de produits et services financiers, principalement l’épargne, les crédits, la micro-assurance, transfert d’argent, autogérés par les communautés dans un esprit de solidarité financière.

Projets en cours

Fonsdev

GEC

Gouvernance inclusive

Contribuer à construire des sociétés au service du développement équitable et la réduction des inégalités sociales par la promotion du bien commun, la culture de l’intérêt général, du contrôle citoyen, et de la soutenabilité.

Le programme Gouvernance inclusive adresse les questions de participation des populations à la gestion des affaires locales.

Elle repose sur l’adoption participative des règles et la systématisation des mécanismes ascendants de concertation citoyenne en matière de gestion durable des Biens communs et d’initiatives porteuses pour un développement local et global durable. L’exercice des différentes mesures (entrepreneuriat, développement des infrastructures, exercices des droits et devoirs de citoyens, préservation de la gestion des biens communs) s’inscrit dans la perspective du développement territorial. La gouvernance inclusive veille à l’auto-détermination des différentes communautés en matière de modèles de développement et au risque de privatisation des biens communs.

Il s’agit donc de :

– promouvoir des initiatives qui prennent en compte des réalités spécifiques culturelles, environnementales, économiques, sociales d’une communauté à l’échelle du territoire d’une part et de saisir des opportunités qu’offrent les échanges interculturels et les principes universels (ouverture aux autres et respect des différences culturelles et religieuses).

– répondre à la menace de la privatisation des biens communs locaux et permet de travailler sur l’autonomisation des gouvernements locaux par la promotion de l’économie locale re-distributive et la promotion de l’interdépendance entre les territoires (économie re-distributive, intérêt général, équité).

– se mettre au service du développement équitable et la réduction des inégalités (équité entre les catégories sociales).

– changer de paradigme pour un nouveau paradigme « Servir le bien commun à l’échelle familiale, communautaire, territoriale, nationale » (culture de l’intérêt général, soutenabilité, contrôle citoyen).

Changements Climatiques

Renforcer la créativité pour la résistance ou résilience au changement climatique et promouvoir les alternatives aux moyens de subsistance

Le programme sur les réponses au changement climatique implique de développer des alternatives qui s’attaquent aux causes et effets du changement climatique.

A travers ce programme, Inades-Formation entend privilégier tout ce qui renforce la créativité des communautés et leurs interactions avec les autres pour la résistance ou résilience par les communautés aux chocs et les effets liés au changement de climat.

La résilience des communautés face au changement climatique passe notamment par un processus de gestion durable des ressources naturelles et d’attitudes citoyennes en faveur de l’écologie.

Projets en cours

Ecagri

Ecagri

Ecagri

Ecagri