Le projet qui fait suite à une première phase, réalisée de 2014 à 2016 a pour objectif de contribuer à l’avènement d’un monde Rural organisé et influent, basé sur des unités familiales dynamiques, entreprenantes et solidaires, qui est souverain sur le plan alimentaire et qui poursuit ses propres ambitions de développement dans le respect de l’environnement et des principes de bonne gouvernance et d’équité.

Cette deuxième phase est prévue pour une durée de cinq ans, de 2017 à 2021 et se déroulera dans les provinces de la région du Nord à savoir Yatenga, Passoré, Loroum, Zondoma.

Structuré autour de 4 axes d’intervention, le projet permettra :

  • d’accompagner les producteurs des filières sésame, niébé, arachide et soja à améliorer la production, la commercialisation et la transformation des produits agricoles ainsi qu’à mieux structurer et gérer leurs organisations.
  • d’aider les ménages des producteurs et productrices accompagnées à développer leurs capacités entrepreneuriales et à mieux gérer et de manière concertée les ressources familiales afin d’être en mesure de satisfaire au mieux les besoins sociaux de base dans leur famille.
  • de développer avec eux des actions de protection et de préservation de l’environnement et de la biodiversité selon les principes agro-écologiques.
  • D’appuyer les acteurs locaux (société civile et élus locaux), à travers un renforcement de leurs capacités d’actions, pour une meilleure gestion participative des collectivités locales et de mener des actions de plaidoyer aux côtés d’autres acteurs pour des politiques et stratégies publiques en faveur de la souveraineté alimentaire, de l’effectivité des droits des populations rurales et pour un développement local, national et sous régional durable.

 

Les bénéficiaires du projet sont les membres de l’Union Régionale des Producteurs de Sésame et de l’union régionale des producteurs de niébé du Nord  ; les membres de l’union régionale des producteurs d’arachide du Nord et leurs familiales ; les autorités communales, les autorités villageoises et inter-villageoises des organisations socioprofessionnelles  (Conseils Villageois de Développement CVD, Chambres régionales d’Agriculture CRA, groupements de gestion forestière GGF et associations locales de protection de l’environnement, …), des autorités coutumières et religieuses, les autorités administratives et politiques locales (administration, services techniques).

Partenaires financiers

Broederlijk Delen