Articles

Inades-Formation Burkina a organisé les 23 et 24 mars 2018 une session de formation au profit des femmes des groupements maraichers de Korsimoro.   Cette formation a connu la participation d’une cinquantaine de femmes issues de six groupements maraîchers de Korsimoro, une commune de la province du Sanmentenga, dans la région du Centre Nord. Ces productrices maraichères ont été formées sur la production du compost bio thermique et de l’engrais liquide bio à base de déjection d’âne. La formation a eu lieu dans le Centre des Groupements Maraichers de Korsimoro.

Burkina Faso – Formation fabrication fertilisant biologique

« Faciliter l’accès des femmes maraîchères à des intrants biologiques moins couteux pour la production maraichère » tel est l’objectif de la formation des femmes des groupements maraichers de Korsimoro. Cette formation a été organisée par Inades-Formation Burkina dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet pilote de promotion de fertilisants naturels au profit des femmes des groupements de maraîchers du Sanmentenga. Ce projet est exécuté par Inades-Formation Burkina avec l’appui de l’ONG Brooke Afrique de l’Ouest.

La session de formation a débuté par un exposé oral sur les techniques de fabrication du compost bio thermique et de l’engrais liquide bio. Les participantes ont par la suite posé des questions d’éclaircissement.  Après cette étape introductive théorique en salle, place à la pratique sur le terrain. L’eau, la paille, le bois sec, les déjections d’âne, les feuilles vertes, en place, le travail de production du compost bio thermique peut commencer. Suivant les indications du formateur, Zalhata Balma, présidente du groupement maraîcher Sougri Nooma de Korsimoro ainsi que les autres participantes se sont mises à l’œuvre pour mettre ensemble les différents matériaux entrant dans la composition du compost. Après une heure de travail passionné, le tas de matériaux devant se transformer plus tard en compost est bien constitué. Pour obtenir le compost, il faut attendre 21 jours, mais il faut retourner le tas tous les 3 jours.

 

Après la fabrication du compost bio thermique, les participants se sont tournées vers la fabrication du l’engrais liquide bio. La préparation de ce fertilisant naturel s’est faite dans un fût de 200 litres. Tout autre récipient propre peut être utilisé. Dans ce récipient, il a été constitué un mélange de fumier frais, de feuille verte, de l’eau, de la cendre et de la terre vivante. Après qu’un groupe de participantes ait apporté les différents éléments dans le fût, un autre groupe, avec une grande spatule s’est activé à remuer l’ensemble.  Une fois tous les composants réunis, le fût a été fermé légèrement de sorte à éviter la fermentation anaérobique. Après cela, le formateur a invité les participants à continuer à remuer le contenu du fût au moins une fois par jour. Il a indiqué qu’en principe, après deux semaines, le compost liquide est prêt pour utilisation. Cet engrais organique devrait permettre aux femmes des groupements maraichers de Korsimoro de produire en qualité et en quantité des légumes et fruits.

Burkina Faso – Formation fabrication fertilisant biologique

A la suite des deux exercices pratiques de fabrication de fertilisants naturels, le spécialiste en agriculture durable, Alain GOUBA, qui a assuré la formation se prononce : « La formation s’est bien déroulée dans l’ensemble. Les femmes étaient motivées à apprendre et à acquérir ces connaissances nouvelles ».

 

Inades Formation Burkina, en initiant cette formation souhaite amener les femmes des groupements maraichers à se départir de l’utilisation des intrants chimiques. Ousséni Ouédraogo, chargé de programme à Inades-Formation Burkina, par ailleurs responsable de l’activité de formation des productrices maraichères de Korsimoro indique : « Les pesticides et les engrais chimiques détruisent le sol et polluent les eaux. En outre, les produits maraîchers issus de ces intrants se conservent mal et peuvent engendrer des problèmes de santé ». Il souligne : « Nous voulons aider les femmes maraichères du Sanmentenga à acquérir de nouvelles connaissances sur la fabrication des intrants biologiques faciles à produire et à moindre coût. Ces engrais bio  permettent de produire en qualité et en quantité et de nourrir sainement la population. Ils contribuent aussi à protéger l’environnement».

Zalhata Balma, se réjouit de l’opportunité que son organisation a eu de bénéficier de la formation dans la production du compost bio thermique et de l’engrais liquide. « Nous avons appris de nouvelles techniques plus faciles de fabrication de compost. Nous allons nous mettre au travail dès à présent pour être prêtes avec ces fertilisants naturels à la prochaine saison des pluies et avoir de bonnes récoltes. »  

Burkina Faso – Formation fabrication fertilisant biologique

Les appuis d’Inades-Formation Burkina à travers ce projet promotion de fertilisants naturels dans le Sanmentenga, devrait permettre  aux productrices maraichères d’améliorer leurs revenus par l’accroissement des rendements des produits agricoles. Pour ce faire, elles devront valoriser les déjections de leurs animaux, notamment celles de l’âne. Il faudra alors prendre bien  soins des ânes en les gardant en stabulation.

 

Voir le diaporama photos de la formation

 

 

Entamé en septembre 2012 par le conseil municipal, le processus d’élaboration de la charte foncière de la commune de Bondoukuy, province du Mouhoun se poursuit avec l’appui d’Inades-Formation Burkina.

Les chartes foncières responsabilisent les populations locales dans la gestion des ressources foncières et naturelles. Ces populations peuvent ainsi élaborer de nouvelles règles de gestion collective et durable de

JPEG - 100.1 ko

Séance de diagnostic dans le village de Bolomakote le 9 mai 2013

s ressources naturelles permettant de préserver l’environnement, d’accroître la productivité agro-sylvo-pastorale par la promotion de bonnes pratiques et de réduire les conflits liés à l’utilisation des ressources naturelles. C’est pourquoi ces règles doivent être élaborées de manière participative à travers l’implication de l’ensemble des catégories socioprofessionnelles locales concernées par l’utilisation et la gestion des ressources ciblées.

La charte foncière de Bondoukuy porte sur les ressources naturelles communes, partagées par la communauté (ressources agricoles, pastorales, forestières, fauniques, hydrauliques, halieutiques, …) et s’élabore en trois (3) phases.

La première qui est la phase préparatoire a consisté en l’information des populations pour une large adhésion à cette initiative communale, la formation des acteurs impliqués, la mise en place des commissions foncières villageoises et l’établissement du diagnostic de la gestion actuelle des ressources naturelles dans les trente deux (32) villages de la commune. Cette phase s’est achevée par un atelier de présentation et de validation des résultats du diagnostic. Les principales causes de la dégradation des ressources naturelles identifiées concernent la divagation des animaux, l’exploitation anarchique des berges des cours d’eau, la destruction du couvert végétal et la mauvaise exploitation des produits forestiers non ligneux (récolte de fruits immatures). Des solutions réglementaires et techniques ont été proposées lors du diagnostic afin d’agir sur ces causes. Ce sont ces solutions qui ont permis d’entamer la deuxième phase du processus d’élaboration de la charte foncière, à savoir celle de sa rédaction.

En effet, un premier travail de synthèse, de regroupement et de reformulation des solutions réglementaires a été effectué par Inades-Formation Burkina à partir des résultats du diagnostic. Un atelier de présentation et d’amendement du produit de ce premier travail a été organisé le 07 novembre 2013 à Bondoukuy. Les représentants des conseils villageois de développement (CVD) et des services techniques (Agriculture et Environnement) présents ont analysé et apporté de nouvelles propositions au cours des travaux de groupes. Tous ces éléments serviront de support de travail à la commission de rédaction qui sera mise en place par la commune de Bondoukuy. La composition de cette commission a également été proposée par les participants à l’atelier afin de faciliter sa mise en place et son opérationnalisation. Le projet de charte foncière qui sera rédigé par cette commission devra être soumis à l’appréciation d’un juriste, de la population, des autorités administratives et techniques au niveau provincial avant son adoption par le conseil municipal de Bondoukuy.

La troisième et dernière phase interviendra à l’issue de l’adoption de la charte foncière.