La pandémie du coronavirus a bouleversé les habitudes. Des sensibilisations sont faites ici et là à travers divers canaux. Des spots audio/visuels aux affiches en passant par des chants, émission et gong, le message est véhiculé à toutes les couches socio professionnelles et l’accent est mis sur le respect des gestes barrières pour rompre la chaîne de propagation. Inades-Formation Togo après les différentes vidéos de sensibilisation réalisées et diffusées à l’endroit de ses bénéficiaires de projet, offre cette fois-ci des bavettes et kit de lavage des mains. Mais le lavage des mains serait inefficace si le détergent venait à manquer. C’est donc pour rendre disponible et à coût réduit cette matière indispensable à l’hygiène des mains, que l’institution a initié des formations en production de savon liquide à l’endroit de ses bénéficiaires.

Ce sont les membres des Fonsdev Gbenodou, Nedezon et Elenute qui ont bénéficié de cette série de formation. Elle a concerné directement une trentaine de participants respectivement des villages de Yobo Sédzro dans le canton de Gbatopé, préfecture de zio ; Essè dans le canton de Tchékpo, préfecture de Yoto et Atti atovou dans le canton d’assahoun, préfecture de l’Ave.

Au menu de la session, la sensibilisation sur la maladie à coronavirus axée sur les mesures barrières et les techniques de préparation du savon liquide. Assurée par la chargée d’accueil d’Inades-Formation Togo et la bibliothécaire mesdames Mawuli WOEDEME TOKPA et Louise Assolima LOMBO et le chargé de la microfinance Komlantsè GOZO, cette formation a permis aux participants d’acquérir des connaissances dans la fabrication du savon liquide, de garantir la disponibilité de ce produit indispensable à l’hygiène des mains qu’est le savon et de développer leur résilience vis-à-vis de la covid19.

Cette formation répond au souci d’Inades-Formation Togo d’accompagner les FONSDEV dans l’adoption des mesures barrières pour lutter contre la propagation de la maladie à covid 19 et assurer la disponibilité à coût réduit du détergent. Les participants ont salué l’initiative et envisagent même produire du savon destiné à la vente dans leur milieu respectif.

Service Communication/Inades-Formation Togo