Offre d'emploi

Appel d'offre

Appui à la souveraineté alimentaire, à la gouvernance locale et à la gestion durable des ressources naturelles dans la région Nord du Burkina

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Le projet qui fait suite à une première phase, réalisée de 2014 à 2016 a pour objectif de contribuer à l’avènement d’un monde Rural organisé et influent, basé sur des unités familiales dynamiques, entreprenantes et solidaires, qui est souverain sur le plan alimentaire et qui poursuit ses propres ambitions de développement dans le respect de l’environnement et des principes de bonne gouvernance et d’équité.

Cette deuxième phase est prévue pour une durée de cinq ans, de 2017 à 2021 et se déroulera dans les provinces de la région du Nord à savoir Yatenga, Passoré, Loroum, Zondoma.

Structuré autour de 4 axes d’intervention, le projet permettra :

  • d’accompagner les producteurs des filières sésame, niébé, arachide et soja à améliorer la production, la commercialisation et la transformation des produits agricoles ainsi qu’à mieux structurer et gérer leurs organisations.
  • d’aider les ménages des producteurs et productrices accompagnées à développer leurs capacités entrepreneuriales et à mieux gérer et de manière concertée les ressources familiales afin d’être en mesure de satisfaire au mieux les besoins sociaux de base dans leur famille.
  • de développer avec eux des actions de protection et de préservation de l’environnement et de la biodiversité selon les principes agro-écologiques.
  • D’appuyer les acteurs locaux (société civile et élus locaux), à travers un renforcement de leurs capacités d’actions, pour une meilleure gestion participative des collectivités locales et de mener des actions de plaidoyer aux côtés d’autres acteurs pour des politiques et stratégies publiques en faveur de la souveraineté alimentaire, de l’effectivité des droits des populations rurales et pour un développement local, national et sous régional durable.

 

Les bénéficiaires du projet sont les membres de l’Union Régionale des Producteurs de Sésame et de l’union régionale des producteurs de niébé du Nord  ; les membres de l’union régionale des producteurs d’arachide du Nord et leurs familiales ; les autorités communales, les autorités villageoises et inter-villageoises des organisations socioprofessionnelles  (Conseils Villageois de Développement CVD, Chambres régionales d’Agriculture CRA, groupements de gestion forestière GGF et associations locales de protection de l’environnement, …), des autorités coutumières et religieuses, les autorités administratives et politiques locales (administration, services techniques).

Partenaires financiers

Broederlijk Delen

 

Continuez votre lecture...

Actualités

KCOA-PCAC : DESCRIPTION DU  PROJET

Continent le plus touché par la famine et la malnutrition, l’Afrique et plus particulièrement l’Afrique Centrale est aujourd’hui au centre de grandes révolutions. C’est d’autant

Actualités

KCOA-PCAC : Les acteurs du projet étaient  réunis.

La rencontre de coordination du Pôle de Connaissances de l’Agriculture Biologique en Afrique Centrale (KCOA-PCAC) a eu lieu le 5 septembre dernier. L’échange était principalement

FondAfrica

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

Inades-Formation vous remercie pour votre soutient  pour ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural.

Votre don sera reversé au destinataire que vous avez choisi.

Suivez-nous en vous abonnant à notre newsletters.

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

1. Qu'est-ce que c'est ?

Le Fonds Africain d’appui au développement rural (FondAfrica) a été porté sur les fonts baptismaux le 23 juillet 1997 à Dar-es-Salaam en Tanzanie, à la suite d’un constat : le développement de l’Afrique ne passera que par son auto-financement.

FondAfrica est un appel à la générosité publique à travers des actions de collecte auprès des personnes physiques et morales.

2. Pourquoi faire un don ?

FondAfrica est un instrument particulier de la stratégie de financement d’Inades-Formation. FondAfrica a formulé sa vision à moyen terme ainsi qu’il suit « Dans 10 ans, et grâce aux revenus issus des fonds collectés par le Fondafrica, Inades-Formation aura porté sa capacité d’autofinancement des services rendus au monde rural africain à 40 % ».

Voulez-vous soutenir Inades-Formation dans ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural? Si oui, alors agissez à travers FondAfrica en faisant un don.