Conflit foncier en Côte d’Ivoire et cohésion sociale: atelier de partage d’expérience

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
JPEG - 60.6 ko
Photo de famille des participants à l’atelier

Le jeudi 20 juillet 2014, l’ONG humanitaire ASAPSU a organisé un atelier de partage d’expériences au profit des membres de la plate-forme Alerte-Foncier sur le thème : « les liens entre le foncier rural et la cohésion sociale en côte d’ivoire : cas des départements de Soubré et Méagui dans la région de la Nawa au sud-ouest de la Côte d’Ivoire ».


L’atelier qui s’est tenu à la salle de Conférence d’Inades-Formation a vu la participation de 31 personnes.
Les mots de bienvenus ont été délivrés par M. Francis Ngang, Secrétaire Général d’Inades-Formation et Mme Koné, Directrice d’ASAPSU.


Les conflits fonciers impactent sur la cohésion sociale


Comme l’indiquait le thème de l’atelier, l’ONG ASAPSU a montré comment elle a été amenée à travailler sur les questions de conflits fonciers à partir de ses activités d’appui à la cohésion sociale dans la région de la Nawa. En effet lors de ces activités pour ramener les populations de la région de la Nawa à retrouver la cohésion sociale après le conflit post électoral qui a secoué la Côte d’Ivoire, l’ONG ASASPU a découvert que la plupart des litiges au sein de la population étaient relatifs au foncier.


Un recensement lui a permis de relever plusieurs conflits fonciers faisant cas d’occupations illicites, de désaccords sur les termes ou l’exécution de contrats de location ou cession de terre, de non-respect des limites territoriaux, etc.


Cette présentation a permis de voir la diversité des conflits liés au foncier et leur impact sur la cohésion sociale et la paix.
Des échanges et discussions qui ont suivis, des propositions et des interrogations ont été relevées sur la question.


Réflexions sur le fonctionnement de la plate-forme Alerte-Foncier


Après cette première partie de l’atelier, les participants se sont penchés sur le fonctionnement et les activités de la plate-forme Alerte-foncier. Ces derniers ont validé la fiche d’adhésion, et convenu qu’Inades-Formation et le CERAP soient membres du secrétait technique et constituent par la même occasion, avec L’ONG Asapsu, un comité ad hoc qui proposera un contenu pour les différents organes à savoir : un secrétariat technique, un comité scientifique et un comité d’orientation stratégique.


Proposition d’activités et pistes de réflexion pour Alerte-Foncier


Au titre des activités, les propositions suivantes ont été faites par les participants :

o Des formations sur :

 Exploitation des ressources naturelles et gestion foncière en côte d’Ivoire : proposé par S.O.S forêts membre de la plateforme OIREN (Observatoire Ivoirien pour la gestion durable des Ressources Environnementales et Naturelles) ;

 La différence entre un certificat foncier et un titre de propriété ;

 Processus de délivrance du certificat foncier : proposé par docteur Kouamé ;  Le statut juridique des terres déclassées.

o Des ateliers de partage d’expérience :

 Expérience du projet Droit de Propriété et Développement du Diamant Artisanal II (DPDDA) : par M. Bakayoko Brahima coordonateur

 Présentation de l’Arrêté de Concession Définitive (ACD) : CERAP

 L’expérience PARFACI : avec M. Varlet Frédéric


L’atelier a permis d’identifier des pistes de réflexions intéressantes à explorer ou à approfondir à savoir :


 La question des forêts, les risques de la nouvelle loi sur les forêts

 Les interactions entre les différentes lois portant sur le foncier (code minier, code civil, code forestier……)

 Les conséquences de l’individualisation des titres fonciers sur les familles

 Le certificat foncier est-il la solution pour la sécurisation des droits fonciers ?

 L’identification des réseaux, plateforme, existant sur le territoire national dont la mission est proche de celle d’Alerte-Foncier.

Continuez votre lecture...

FondAfrica

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

Inades-Formation vous remercie pour votre soutient  pour ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural.

Votre don sera reversé au destinataire que vous avez choisi.

Suivez-nous en vous abonnant à notre newsletters.

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

1- Faire le don par mobile money

WaveOrange MoneyMtn Mobile Money Mobile Money

Veuillez utiliser l’un des moyens mobile money ci-dessous:

  • Wave : +225 99 9999999
  • Orange Money : +225 99 9999999
  • Mtn Money : +225 99 9999999
  • Moov Money : +225 99 9999999

Nb: Faites l’opération avec votre propre téléphone vers le compte mobile money choisi. Puis, nous vous prions de renseigner le formulaire ci-dessous en reportant le numéro de la transaction que vous venez de faire afin de nous informer. Nous vous remercions.

2. Informez-nous de votre don

Mes informations personnelles

Vos données personnelles ne seront pas communiquées à des tiers.

FondAfrica

1. Qu'est-ce que c'est ?

Le Fonds Africain d’appui au développement rural (FondAfrica) a été porté sur les fonts baptismaux le 23 juillet 1997 à Dar-es-Salaam en Tanzanie, à la suite d’un constat : le développement de l’Afrique ne passera que par son auto-financement.

FondAfrica est un appel à la générosité publique à travers des actions de collecte auprès des personnes physiques et morales.

2. Pourquoi faire un don ?

FondAfrica est un instrument particulier de la stratégie de financement d’Inades-Formation. FondAfrica a formulé sa vision à moyen terme ainsi qu’il suit « Dans 10 ans, et grâce aux revenus issus des fonds collectés par le Fondafrica, Inades-Formation aura porté sa capacité d’autofinancement des services rendus au monde rural africain à 40 % ».

Voulez-vous soutenir Inades-Formation dans ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural? Si oui, alors agissez à travers FondAfrica en faisant un don.