La Plateforme d’Echanges et de Promotion des Politiques Publiques en faveur de l’Agriculture Familiale au Tchad (PEPAF-Tchad) voit le jour

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Une Plateforme d’Echanges et de Promotion des Politiques Publiques en faveur de l’Agriculture Familiale au Tchad (PEPAF-Tchad) a vu le jour le 15 septembre 2017.

 

Table de séance à l’ouverture de l’atelier

L’atelier de lancement de la plateforme, présidé par le Secrétaire général du Ministère de la Production et des Équipements Agricoles a enregistré la participation de hautes personnalités et notamment le Vice-président de la Commission Agriculture et Développement Rural de l’Assemblée Nationale du Tchad et des représentants des institutions du Système des Nations Unies (FAO, PNUD). L’atelier a mobilisé 45 participants dont les représentants des Organisations de Producteurs et les Organisations de la Société Civile (ONG, Centres de recherche, Institutions d’encadrement et de vulgarisation du secteur agricole, des organisations de consommateurs, des organisations de journalistes).

Cette plateforme naissante a pour vision : « Une agriculture familiale nourricière de la population tchadienne, de la Terre-mère et source d’une vie digne pour les familles agricoles ».

Pour y parvenir, la plateforme s’est donnée comme mission de « plaider pour l’élaboration et la mise en œuvre effective de politiques adéquates pour soutenir le développement de l’agriculture familiale au Tchad ».

Les principales pistes d’actions envisagées sont les suivant :

  • Analyser et faire des propositions de politiques, permettant d’améliorer les conditions de travail et de vie des exploitants agricoles familiaux au Tchad.
  • Contribuer aux initiatives régionales et internationales visant la mise en place de véritables politiques en faveur du développement durable des systèmes agricoles basés sur le noyau familial.
  • Renforcer la légitimité des Associations agricoles paysannes et assurer que leurs propositions et demandes sont prises en compte dans les politiques agricoles.
  • Sensibiliser la société civile et tous les acteurs sociaux à l’égard du rôle primordial de l’Agriculture familiale dans le développement économique, social, culturel et environnemental au Tchad.
  • Promouvoir des mesures politiques spécifiques en soutien aux femmes et aux jeunes dans le secteur agricole.
Une vue des participants à l’atelier

Cette plateforme a été lancée à l’initiative d’Inades-Formation Tchad, ACORD Tchad, et la CNCPRT. L’atelier de lancement, en préparation depuis plus de 04 mois a été soutenue financièrement par Le Fonds d’appui aux CNAF et a bénéficié de l’accompagnement technique du Secrétariat général d’Inades-Formation.

 

Continuez votre lecture...

FondAfrica

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

Inades-Formation vous remercie pour votre soutient  pour ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural.

Votre don sera reversé au destinataire que vous avez choisi.

Suivez-nous en vous abonnant à notre newsletters.

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

1. Qu'est-ce que c'est ?

Le Fonds Africain d’appui au développement rural (FondAfrica) a été porté sur les fonts baptismaux le 23 juillet 1997 à Dar-es-Salaam en Tanzanie, à la suite d’un constat : le développement de l’Afrique ne passera que par son auto-financement.

FondAfrica est un appel à la générosité publique à travers des actions de collecte auprès des personnes physiques et morales.

2. Pourquoi faire un don ?

FondAfrica est un instrument particulier de la stratégie de financement d’Inades-Formation. FondAfrica a formulé sa vision à moyen terme ainsi qu’il suit « Dans 10 ans, et grâce aux revenus issus des fonds collectés par le Fondafrica, Inades-Formation aura porté sa capacité d’autofinancement des services rendus au monde rural africain à 40 % ».

Voulez-vous soutenir Inades-Formation dans ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural? Si oui, alors agissez à travers FondAfrica en faisant un don.