Promotion des bonnes pratiques agricoles : Inades-Formation Burkina vers la mise en place des Cercles d’Innovateurs Locaux et d’Apprentissage Communautaire

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Inades-Formation Burkina a organisé du 15 au 16 mars 2018, un atelier de restitution sur les bonnes pratiques agricoles respectueuses de l’environnement. Cet atelier qui s’est déroulé à Dédougou, chef-lieu de la région du la Boucle du Mouhoun, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du « Programme de valorisation des vivres de souveraineté pour une alimentation suffisante, saine, durable des populations ». Cette activité fait suite à un atelier  d’identification et de documentation des bonnes pratiques agricoles qui a eu lieu en mars 2017 à Dédougou et à la rencontre régionale de partage et d’adoption des bonnes pratiques agricoles à Abidjan en septembre 2017.

L’atelier de restitution tenu à Dedougou en mi-mars 2018 visait à partager avec les producteurs des vivres de souverainetés bénéficiaires du projet, les bonnes pratiques agricoles respectueuses de l’environnement.  Cette rencontre a été l’occasion de présenter aux participants une trentaine de bonnes pratiques agricoles liées à deux vivres de souveraineté que sont le niébé et le mil. Ces bonnes pratiques concernent notamment :

  1. La préparation du terrain, la fertilisation, la gestion de l’eau de pluie,
  2. La production, conservation et protection des semences,
  3. Les semis,
  4. La protection des cultures contre les maladies et les parasites.

La promotion des bonnes pratiques agricoles nécessite la mise en place des structures paysannes  de proximité qui  pourront rechercher et expérimenter des solutions alternatives face aux défis qui se posent à eux. Pour ce faire, il est créer des  Cercles d’Innovateurs Locaux et d’Apprentissage Communautaire. Un exposé sur les  Cercles d’Innovateurs Locaux et d’Apprentissage Communautaire a ainsi été présenté aux participants de l’atelier. Suite à cet exposé, des critères ont été identifiés par les participants pour choisir les membres des cercles d’innovateurs locaux dans la zone d’intervention du projet. Les principaux critères identifiés sont : savoir lire et écrire en français, être un producteur mettant en œuvre les bonnes pratiques agricoles, être de bonne moralité et être disponible.

Pour l’opérationnalisation des Cercles d’innovateurs locaux et d’apprentissage communautaire, chaque organisation a défini le nombre de cercles d’innovateurs à mettre en places, les bonnes pratiques agricoles à promouvoir par Cercles d’innovateurs et les actions prioritaires à entreprendre avant la saison hivernale. Bientôt cinq cercles d’innovateurs seront effectivement mis en place dont trois cercles pour l’Union provinciale des producteurs de niébé du Mouhoun  et deux cercles pour l’Union départementale des producteurs de mil de Djibasso. Inades-Formation s’est engagé à accompagner la mise en place de cercles d’innovateurs et la mise en œuvre de quelques activités prioritaires dégagées au cours de l’atelier

L’atelier a regroupé une trentaine de participants composés majoritairement des représentants de l’union départementale des producteurs de mil de Djibasso et de l’union provinciale des producteurs de niébé du Mouhoun. Ces deux unions sont des structures bénéficiaires du projet. Des producteurs porteurs d’expériences dans la promotion des bonnes pratiques agricoles et un représentant de la Direction régionale de l’agriculture ont aussi été invités.

Photo de famille des participants

Samuel SOMDA

Continuez votre lecture...

FondAfrica

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

Inades-Formation vous remercie pour votre soutient  pour ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural.

Votre don sera reversé au destinataire que vous avez choisi.

Suivez-nous en vous abonnant à notre newsletters.

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

1. Qu'est-ce que c'est ?

Le Fonds Africain d’appui au développement rural (FondAfrica) a été porté sur les fonts baptismaux le 23 juillet 1997 à Dar-es-Salaam en Tanzanie, à la suite d’un constat : le développement de l’Afrique ne passera que par son auto-financement.

FondAfrica est un appel à la générosité publique à travers des actions de collecte auprès des personnes physiques et morales.

2. Pourquoi faire un don ?

FondAfrica est un instrument particulier de la stratégie de financement d’Inades-Formation. FondAfrica a formulé sa vision à moyen terme ainsi qu’il suit « Dans 10 ans, et grâce aux revenus issus des fonds collectés par le Fondafrica, Inades-Formation aura porté sa capacité d’autofinancement des services rendus au monde rural africain à 40 % ».

Voulez-vous soutenir Inades-Formation dans ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural? Si oui, alors agissez à travers FondAfrica en faisant un don.