Accompagnement des systèmes semenciers paysans et reconnaissance de mécanismes de contrôle qualité des semences paysannes : les bureaux nationaux d’Inades-Formation en Afrique de l’Ouest partagent leurs expériences

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Dans le cadre du Projet de valorisation des vivres de souveraineté phase 1 (2017-2019) et celui de la phase 2 (2020-2022), les dynamiques autour de l’Entreprenariat semencier paysan (ESP) et du Dispositif de contrôle endogène de la qualité des semences par les paysans (DCEQS) se sont renforcées dans le réseau Inades-Formation, entrainant une disponibilité progressive des semences de qualité produites par les paysans au Burkina Faso, Togo, Côte d’Ivoire, Cameroun, Tchad, Congo, Burundi selon les données fournies par les Bureaux nationaux de ces pays en fin 2020.

Afin de consolider les initiatives engagées et envisager leur mise à l’échelle, celles-ci ont été documentées et mises en partage avec d’autres acteurs semenciers et partenaires dans le cadre d’un Atelier régional Afrique de l’Ouest, organisé à Lomé au Togo, du 20 au 23 septembre 2021.

Cet atelier a réuni les équipes des bureaux nationaux du Togo, Burkina Faso et Cote d’ivoire. D’autres acteurs impliqués dans les questions semencières ont également pris part à cet atelier, il s’agit notamment de la Direction nationale des semences du Ministère en charge de l’agriculture du Togo, de la Coalition pour la protection du patrimoine génétique africain (COPAGEN), de l’Union des groupements NAAM du Burkina Faso et de producteurs semenciers du Togo.

Chacun des BN et acteurs invités a partagé ses expériences sur la valorisation des semences paysannes. Les semences paysannes regroupent aussi bien les semences traditionnelles que les semences améliorées adoptées et multipliées par les paysans et les semences locales.

Une visite terrain a été organisée avec l’ensemble des participants pour s’imprégner des initiatives paysannes sur les semences au Togo dans le village de Yao Kopé dans la région du Plateau. Ce qui a permis de faire une visite des parcelles d’expérimentation des CILAC, des champs semenciers et d’échanger avec les membres de la coopérative du village. Ces échanges ont tourné autour des possibilités de financement des activités de production de semences, de la distribution des semences paysannes, de la transformation des vivres de souveraineté et autres produits locaux, etc.

Visite de champ semencier

Un reportage vidéo réalisé sur l’ensemble de l’atelier et sur la visite des initiatives semencières sur le terrain, permettra de faire une large diffusion du travail engagé sur la valorisation des semences paysannes par Inades-Formation, à travers divers canaux (sites web, réseaux, etc.).

Rappelons que l’objectif de l’ESP est de : (i) rapprocher les semences de qualité des petits producteurs agricoles ; (ii) rendre les prix des semences de qualité accessibles aux pouvoir d’achat des petits producteurs et (iii) faire de la production de semences une activité génératrice de revenus pour les populations rurales. Quant à celui du DCEQS, c’est de disposer d’un instrument pour garantir la qualité des semences paysannes produites.

Cet Atelier régional a été une bonne occasion de partage d’expériences entre les trois Bureaux nationaux d’Afrique de l’Ouest et d’autres acteurs semenciers issus de ces pays. Les apprentissages ont permis d’enrichir et de consolider les plans opérationnels ESP et DCEQS des Bureaux nationaux pour plus d’efficacité dans l’accompagnement des groupes semenciers et pour une mise à l’échelle de ces initiatives. Plusieurs recommandations et points d’attention ont été formulés et feront l’objet de suivi des initiatives engagées dans chaque BN dans le cadre d’un plan de suivi.

Continuez votre lecture...

FondAfrica

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

Inades-Formation vous remercie pour votre soutient  pour ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural.

Votre don sera reversé au destinataire que vous avez choisi.

Suivez-nous en vous abonnant à notre newsletters.

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

1- Faire le don par mobile money

WaveOrange MoneyMtn Mobile Money Mobile Money

Veuillez utiliser l’un des moyens mobile money ci-dessous:

  • Wave : +225 99 9999999
  • Orange Money : +225 99 9999999
  • Mtn Money : +225 99 9999999
  • Moov Money : +225 99 9999999

Nb: Faites l’opération avec votre propre téléphone vers le compte mobile money choisi. Puis, nous vous prions de renseigner le formulaire ci-dessous en reportant le numéro de la transaction que vous venez de faire afin de nous informer. Nous vous remercions.

2. Informez-nous de votre don

Mes informations personnelles

Vos données personnelles ne seront pas communiquées à des tiers.

FondAfrica

1. Qu'est-ce que c'est ?

Le Fonds Africain d’appui au développement rural (FondAfrica) a été porté sur les fonts baptismaux le 23 juillet 1997 à Dar-es-Salaam en Tanzanie, à la suite d’un constat : le développement de l’Afrique ne passera que par son auto-financement.

FondAfrica est un appel à la générosité publique à travers des actions de collecte auprès des personnes physiques et morales.

2. Pourquoi faire un don ?

FondAfrica est un instrument particulier de la stratégie de financement d’Inades-Formation. FondAfrica a formulé sa vision à moyen terme ainsi qu’il suit « Dans 10 ans, et grâce aux revenus issus des fonds collectés par le Fondafrica, Inades-Formation aura porté sa capacité d’autofinancement des services rendus au monde rural africain à 40 % ».

Voulez-vous soutenir Inades-Formation dans ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural? Si oui, alors agissez à travers FondAfrica en faisant un don.