Campagne agricole 2014-2015 au Burkina Faso : le gouvernement s’engage à accompagner les exploitations familiales agricoles

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Depuis sa mise en place en novembre 2013, le comité national de pilotage pour la célébration de l’Année International de l’Agriculture Familiale au Burkina a initié des actions de communication et d’information auprès des ministres en charge des questions agricoles. L’objectif était non seulement de susciter la participation du gouvernement à cette célébration, mais aussi et surtout de l’inciter à adopter des politiques et des stratégies nationales pour le développement de l’agriculture familiale. C’est avec satisfaction que le comité apprécie les engagements pris par le gouvernement en ce début de campagne agricole 2014-2015.

JPEG - 251 ko
source www.bayiri.com


Le vendredi 16 mai 2014, le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire, Mahama Zoungrana, lançait officiellement la campagne agricole 2014-2015, à Koukouldi, commune rurale de Ténado, dans la région du Centre-Ouest. Placée sous le thème : « Renforcer l’investissement dans l’agriculture familiale pour l’atteinte de la sécurité alimentaire au Burkina Faso » , la présente campagne prévoit une production céréalière de 5,7 millions de tonnes.


Selon le ministre de l’agriculture et de la sécurité alimentaire, le Burkina, avec 80% de sa population active travaillant dans les exploitations familiales, ne pouvait rester en marge de la célébration de l’Année Internationale de l’Agriculture Familiale. Pour Mahama Zoungrana, si 14% des exploitations familiales sont modernisées, le Burkina Faso pourra atteindre très facilement la sécurité alimentaire. Alors, pour renforcer l’agriculture familiale, le gouvernement va mobiliser plus de ressources en eau et accroitre les aménagements de périmètres irrigués et de bas-fonds. Mais aussi, il va faciliter l’accès aux intrants et aux équipements agricoles de qualité à des prix subventionnés.


Le ministre Mahama Zoungrana estime la production céréalière pour la campagne agricole 2014-2015à 5,7 millions de tonnes, soit une hausse de 17,9% par rapport à la campagne écoulée et 32,7% par rapport aux 5 dernières années. Afin d’atteindre ces objectifs, le ministre informe que des mesures de soutien et d’accompagnement seront apportées par le gouvernement au monde rural dans plusieurs domaines notamment dans la réalisation de 2 600 hectares de périmètres aménagés, de 3 000 hectares de nouveaux bas-fonds, de 17 boulis, de 6 050 bassins de stockage, la diffusion de 141 unités mobiles d’irrigation, la mise à disposition des producteurs de 6 063 motopompes et 27 145 tubes PVC. Mais aussi, de12 000 tonnes de semences certifiées de variétés améliorées, 34 810 tonnes d’engrais, 28 346 équipements agricoles et de 11 960 animaux de trait qui seront mise à la disposition des producteurs.


Dans le domaine de la promotion de l’économie agricole, le ministre a annoncé la mise en place d’un incubateur ou centre de formation d’entrepreneurs agricoles, ainsi que la construction de 62 magasins de stockage, de 3 infrastructures de transformation, d’un centre de valorisation des mets locaux et l’organisation de 36 foires et d’expositions-ventes.


Si toutes ces mesures annoncées sont à saluer, il n’en demeure pas moins que nous devons rester tous vigilent quant à leur mise en œuvre. Comme le dit si bien cet adage populaire « c’est au pied du mur que l’on reconnait le vrai maçon », attendons de voir. Le comité s’engage à suivre la mise en œuvre de ces engagements et interpeller le gouvernement si nécessaire pour leur effectivité.


Pour de plus amples information sur la campagne, consultez les liens suivants :
http://www.sidwaya.bf/quotidien/spi…
http://news.aouaga.com/h/26898.html
http://www.aib.bf/spip.php?article584
http://www.sidwaya.bf/quotidien/spi…
http://bayiri.com/economie/industri…

Continuez votre lecture...

FondAfrica

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

Inades-Formation vous remercie pour votre soutient  pour ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural.

Votre don sera reversé au destinataire que vous avez choisi.

Suivez-nous en vous abonnant à notre newsletters.

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

1- Faire le don par mobile money

WaveOrange MoneyMtn Mobile Money Mobile Money

Veuillez utiliser l’un des moyens mobile money ci-dessous:

  • Wave : +225 99 9999999
  • Orange Money : +225 99 9999999
  • Mtn Money : +225 99 9999999
  • Moov Money : +225 99 9999999

Nb: Faites l’opération avec votre propre téléphone vers le compte mobile money choisi. Puis, nous vous prions de renseigner le formulaire ci-dessous en reportant le numéro de la transaction que vous venez de faire afin de nous informer. Nous vous remercions.

2. Informez-nous de votre don

Mes informations personnelles

Vos données personnelles ne seront pas communiquées à des tiers.

FondAfrica

1. Qu'est-ce que c'est ?

Le Fonds Africain d’appui au développement rural (FondAfrica) a été porté sur les fonts baptismaux le 23 juillet 1997 à Dar-es-Salaam en Tanzanie, à la suite d’un constat : le développement de l’Afrique ne passera que par son auto-financement.

FondAfrica est un appel à la générosité publique à travers des actions de collecte auprès des personnes physiques et morales.

2. Pourquoi faire un don ?

FondAfrica est un instrument particulier de la stratégie de financement d’Inades-Formation. FondAfrica a formulé sa vision à moyen terme ainsi qu’il suit « Dans 10 ans, et grâce aux revenus issus des fonds collectés par le Fondafrica, Inades-Formation aura porté sa capacité d’autofinancement des services rendus au monde rural africain à 40 % ».

Voulez-vous soutenir Inades-Formation dans ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural? Si oui, alors agissez à travers FondAfrica en faisant un don.