Inades-Formation Tanzania is a Non-Governmental Organisation (NGO) that works for socio-economic advancement of disadvantaged and marginalized rural communities (women, men and youth) organized mainly into voluntary groups. It is a member of the Inades-Formation network, a pan-African institution working in a network in ten (10) African countries and operational in Tanzania since 1989. The organization delivers its services through direct outreach training in the target areas/villages and by Correspondence Courses (CC) across the country. In achieving the socio-economic advancement of rural communities, Inades-Formation Tanzania has recently been working mainly in the areas of agriculture, soil and water conservation, food sovereignty and marketing, rural finance, community development, gender, nutrition, community health promotion, natural resource management, entrepreneurship, adaptation to the effects of climate change, livestock and advocacy for effective citizens’ engagement, in partnership co-operation with various donors, Bread for the World (BftW) being a main donor.

The organization has implemented programmes in various locations in Tanzania, including Dodoma (Kongwa & Mpwapwa Districts), Morogoro (Kilosa district), Singida (Ikungi and Singida rural district), Songwe (Mbozi district), Mbeya (Mbalali district), among others capitalizing on its approach of Stimulating and Accompanying Alternatives in Development (SAADEV) based on seven foundations which are solidarity, sustainability, control citizen, redistributive economy, equity, opening to the others/respect of the differences operationalized through Action-Research-Training (ART).

Inades-Formation Tanzania is implementing a three years’ project on “Adaptation to Climate Change for Improved Livelihoods in Semi – Arid Area, Chemba and Kondoa Districts of Dodoma Region, Tanzania” since July 2019, funded by Bread for the World (BftW), Germany which will end in June 2022; hence necessitate to conduct final evaluation to assess achievement, challenges, lessons and come up with recommendations. The overall goal of the project is to contribute to climate change adaptation and mitigation capacities for improved livelihoods of rural communities in Kondoa and Chemba Districts. To achieve this goal, the project focused at strengthening capacity of beneficiaries in the two districts to cope with the uncertainties, effects and impacts associated with climate change so as to be able to build and scale up their own strategies to cope with the changing climate and empowering them to effectively adapt to its effects and improve their livelihoods.

Clic here to download the Terms of Reference

The project is being implemented in six villages of two Districts of Dodoma Region i.e. Kondoa (Mauno, Salare, and Keikei villages), and Chemba (Waida, Isini and Gwandi villages) as well as rural and urban correspondence courses beneficiaries working outside of the project areas. The project has six components, namely:

1. Community awareness and advocacy aimed at empowering communities to take positive actions on issues related to policy engagement in environment by facilitating the development and use of environmental by laws for safeguarding the environment.

2. Agriculture with emphasis on increasing the resilience and adaptive capacity of community members for reduced climate change effects and promotion of agricultural practices that promote resilience to climate change.

3. Promotion of livestock keeping and marketing aimed at strengthening alternative livelihood options through engaging in viable livestock businesses which contributes in increasing production and enabled farmers to adapt to the effects of climate change through improved livestock breeds of chicken.

4. Enterprises/Village Savings and Lending (VSL) by increasing saving habits and capacity of farmers to access capital for income generating activities through promotion of VSL groups for income generation through investing in businesses which contributes in supporting their livelihoods in case of failure in other non-farm activities.

5. Environment conservation through increased capacity of community members to engage in sustainable practices of environmental management for improved livelihoods through mobilization and use of use of energy-saving stoves to reduce the pace of trees cutting and conserve the environment.

6. Cross cutting issues on gender with emphasis on bringing fair relationship between women and men in families so that both benefit equally and inequality is not perpetuated, community health promotion and (HIV/AIDS) mainly aimed at increasing the number of people in the communities checked their HIV status for reduced HIV transmission as well as Correspondence Course through disseminating knowledge so that subscribers are experiencing increment in production.

The project aimed to reach a total of 1,332 direct beneficiaries, majority of whom are smallholder farmers (others include members of the environmental committees, and institutions at village, ward and district levels) organised in groups. The project also aimed to reach 4,084 indirect beneficiaries including those who are enrolled in correspondence courses.

Project number: A-TZA-2019-0175
Project period: July 2019 to June 2022
Project coverage: Kondoa and Chemba Districts

Clic here to download the Terms of Reference

Pemba est un village situé à 48 kilomètres de Turiani dans le district de Mvomero dans la région de Morogoro en Tanzanie. Ses habitants sont des agriculteurs et des éleveurs (y compris des migrants de la tribu Masai).

Les effets du changement climatique ont constitué pour les agriculteurs et les éleveurs un obstacle majeur à leur accès à la sécurité alimentaire pour leur bétail et leurs familles.

Mdimu Kedeko Kikoyo est l’un des rares maasai à s’être engagé dans des activités agricoles. Après avoir fait face à une pénurie alimentaire pour son bétail qui est la principale source de nourriture pour sa famille, il a décidé de s’engager dans des activités agricoles comme alternative pour combler les lacunes, mais sa production était encore insuffisante.

En 2012, il a reçu un dépliant de son ami lui expliquant les services et la formation offerts par Inades Formation Tanzanie. Il a décidé de faire un voyage pour chercher physiquement le bureau afin de suivre les cours par correspondance. Il a reçu environ 18 livrets comprenant la production de maïs, l’alimentation du bétail, l’apiculture, etc. Il a décidé de transformer les connaissances acquises en pratique de temps à autre pour voir si des changements allaient apparaître.

Mdimu Kedeko Kikoyo

Quelques-uns de ses succès

Grâce aux connaissances qu’il a acquises avec le livret de maïs, il a pu augmenter la production de maïs de 5/6 sacs à 18/20 sacs par hectare.

Avec sa femme, ils ont décidé de réserver une acre devant leur maison pour l’utiliser comme parcelle de démonstration afin que les villageois puissent apprendre les meilleures pratiques agricoles qu’ils ont lues dans le livret de maïs.

Grâce aux connaissances acquises, M. Mdimu est maintenant un bon écologiste puisqu’il utilise une petite parcelle de terre pour ses activités agricoles pour obtenir une production suffisante plutôt que de cultiver une grande superficie peu productive.

Grâce à son succès, il a réussi à persuader sa communauté de suivre une formation et de participer à des activités agricoles. Il a également organisé au total 38 Maasai et formé deux groupes de service et de prêt.

Mdimu envisage l’avenir avec sérénité

 » Cette croissance de la production m’aidera à améliorer ma résidence plus tard après la vente du surplus de ma production. Je pourrai également aider ma communauté à s’engager dans de meilleures pratiques agricoles puisqu’avec une petite superficie, on peut obtenir de nombreux produits. De cette façon, je crois que même les pâturages pour notre bétail seront facilement accessibles parce que l’environnement sera préservé « .

Inades-Formation Tanzanie

Projet de production et de commercialisation du sésame par les petits producteurs de Tanzanie – Phase III

Le projet a démarré en   juillet 2015 pour une durée de trois ans.  Il  est coordonné par Farm Africa et mis en œuvre, collectivement par Inades – Formation Tanzanie [districts de Bahi et Manyoni], COSITA [district de Babati] et MVIWATA [dans les trois districts].

Le projet  a pour but de favoriser la réduction de la pauvreté et la sécurité alimentaire grâce à l’augmentation du revenu familial de 8 000 petits agriculteurs dans les districts de Bahi et de Manyoni d’ici juin 2018 en œuvrant à :

  • l’augmentation de la production de sésame de 50% chez les producteurs de Manyoni et Bahi grâce à une connaissance accrue et à l’application de pratiques agricoles efficaces;
  • l’augmentation du chiffre d’affaires de 8 000 agriculteurs et 80 entrepreneurs communautaires grâce à l’amélioration de l’accès aux marchés et aux mises en  relation;
  • l’amélioration de la mise en œuvre des politiques locales et nationales d’appui aux entreprises des petits producteurs de Sésame;
  • une plus grande égalité entre les hommes et les femmes et l’inclusion des jeunes dans les activités de la chaîne de valeur du sésame.

Le projet s’appuie  sur la pratique des meilleures approches, développées par les organismes d’exécution désignés pour faire face aux obstacles qui empêchent les petits agriculteurs pauvres d’apprécier les avantages de la chaîne de valeur du Sésame. Parmi les contraintes, on peut citer : l’accès limité à des semences de qualité et à d’autres intrants agricoles, l’usage insuffisant des bonnes pratiques agricoles, un commerce non équitable et  des environnements politiques non favorable au sésame et d’autres cultures, ainsi qu’une faible participation des femmes et des jeunes dans la chaîne de valeur du Sésame.

 

En exploitant le pilier 1 de la politique de Kilimo Kwanza de Tanzanie (Agriculture d’abord), le projet a adopté une approche holistique pour aborder et faciliter aux petits agriculteurs, à surmonter les obstacles auxquels ils sont confrontés en augmentant la production et la productivité ; recevoir un prix équitable pour leurs produits; préconiser des mesures d’application des politiques et appuis à l’inclusion, aussi bien des adultes (hommes et femmes) que des jeunes. S’attaquer audit scénario social et économique, c’est  encourager les petits agriculteurs du Sésame et leur permettre d’obtenir un revenu meilleur ainsi que la sécurité alimentaire de leurs ménages.

Partenaire financier

COMIC Relief,