Offre d'emploi

Appel d'offre

Appui à la production et commercialisation du sésame par les petits producteurs

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Projet de production et de commercialisation du sésame par les petits producteurs de Tanzanie – Phase III

Le projet a démarré en   juillet 2015 pour une durée de trois ans.  Il  est coordonné par Farm Africa et mis en œuvre, collectivement par Inades – Formation Tanzanie [districts de Bahi et Manyoni], COSITA [district de Babati] et MVIWATA [dans les trois districts].

Le projet  a pour but de favoriser la réduction de la pauvreté et la sécurité alimentaire grâce à l’augmentation du revenu familial de 8 000 petits agriculteurs dans les districts de Bahi et de Manyoni d’ici juin 2018 en œuvrant à :

  • l’augmentation de la production de sésame de 50% chez les producteurs de Manyoni et Bahi grâce à une connaissance accrue et à l’application de pratiques agricoles efficaces;
  • l’augmentation du chiffre d’affaires de 8 000 agriculteurs et 80 entrepreneurs communautaires grâce à l’amélioration de l’accès aux marchés et aux mises en  relation;
  • l’amélioration de la mise en œuvre des politiques locales et nationales d’appui aux entreprises des petits producteurs de Sésame;
  • une plus grande égalité entre les hommes et les femmes et l’inclusion des jeunes dans les activités de la chaîne de valeur du sésame.

Le projet s’appuie  sur la pratique des meilleures approches, développées par les organismes d’exécution désignés pour faire face aux obstacles qui empêchent les petits agriculteurs pauvres d’apprécier les avantages de la chaîne de valeur du Sésame. Parmi les contraintes, on peut citer : l’accès limité à des semences de qualité et à d’autres intrants agricoles, l’usage insuffisant des bonnes pratiques agricoles, un commerce non équitable et  des environnements politiques non favorable au sésame et d’autres cultures, ainsi qu’une faible participation des femmes et des jeunes dans la chaîne de valeur du Sésame.

 

En exploitant le pilier 1 de la politique de Kilimo Kwanza de Tanzanie (Agriculture d’abord), le projet a adopté une approche holistique pour aborder et faciliter aux petits agriculteurs, à surmonter les obstacles auxquels ils sont confrontés en augmentant la production et la productivité ; recevoir un prix équitable pour leurs produits; préconiser des mesures d’application des politiques et appuis à l’inclusion, aussi bien des adultes (hommes et femmes) que des jeunes. S’attaquer audit scénario social et économique, c’est  encourager les petits agriculteurs du Sésame et leur permettre d’obtenir un revenu meilleur ainsi que la sécurité alimentaire de leurs ménages.

Partenaire financier

COMIC Relief,

Continuez votre lecture...

Actualités

KCOA-PCAC : DESCRIPTION DU  PROJET

Continent le plus touché par la famine et la malnutrition, l’Afrique et plus particulièrement l’Afrique Centrale est aujourd’hui au centre de grandes révolutions. C’est d’autant

Actualités

KCOA-PCAC : Les acteurs du projet étaient  réunis.

La rencontre de coordination du Pôle de Connaissances de l’Agriculture Biologique en Afrique Centrale (KCOA-PCAC) a eu lieu le 5 septembre dernier. L’échange était principalement

FondAfrica

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

Inades-Formation vous remercie pour votre soutient  pour ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural.

Votre don sera reversé au destinataire que vous avez choisi.

Suivez-nous en vous abonnant à notre newsletters.

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

1. Qu'est-ce que c'est ?

Le Fonds Africain d’appui au développement rural (FondAfrica) a été porté sur les fonts baptismaux le 23 juillet 1997 à Dar-es-Salaam en Tanzanie, à la suite d’un constat : le développement de l’Afrique ne passera que par son auto-financement.

FondAfrica est un appel à la générosité publique à travers des actions de collecte auprès des personnes physiques et morales.

2. Pourquoi faire un don ?

FondAfrica est un instrument particulier de la stratégie de financement d’Inades-Formation. FondAfrica a formulé sa vision à moyen terme ainsi qu’il suit « Dans 10 ans, et grâce aux revenus issus des fonds collectés par le Fondafrica, Inades-Formation aura porté sa capacité d’autofinancement des services rendus au monde rural africain à 40 % ».

Voulez-vous soutenir Inades-Formation dans ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural? Si oui, alors agissez à travers FondAfrica en faisant un don.