Offre d'emploi

Appel d'offre

Inades-Formation Cote d’Ivoire accompagne les acteurs de la filière coton à la mise en place de 480 champs écoles paysans

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

« 480 Champs Ecoles Paysans mis en place », tel est le résultat attendu de la mission confiée à Inades-Formation Côte d’Ivoire par les acteurs de la filière coton en Côte d’Ivoire depuis janvier 2018. Une mission matérialisée par la convention signée entre Inades Formation Côte d’Ivoire et le FIRCA dans le cadre du Projet d’Appui au Secteur Agricole en Côte d’Ivoire (PSAC).

Afin d’appuyer la consolidation du dispositif du conseil du coton et anacarde, les acteurs de la filière coton se sont accordés pour mettre en œuvre les innovations techniques suivantes :

  • la fertilisation raisonnée basée sur l’analyse du facteur N-NH4+ ;
  • la fumure organique pour apporter une réponse durable à la baisse de la fertilité des sols ;
  • le traitement sur seuil pour une utilisation raisonnée des insecticides ;
  • le e-extension pour passer des messages aux producteurs ;
  • les champs écoles comme des unités d’apprentissage et de transfert de connaissances

 

Séance de sensibilisation dans le campement AKA N’guessankro S/P de Bouaflé

 

Au niveau des champs écoles paysans, l’objectif global est de contribuer à l’amélioration des performances de la filière coton à travers la sensibilisation, l’information et la formation des encadreurs, producteurs et productrices de coton sur les bonnes pratiques culturales.

Il s’agira de manière spécifique de :

  • Identifier, organiser les modules de formation selon l’itinéraire technique du cotonnier, en collaboration avec les services de vulgarisation des sociétés cotonnières et les acteurs de la filière ;
  • Concevoir les supports de vulgarisation nécessaires ;
  • Programmer les sessions de formation des 12 000 producteurs ;
  • Assurer la formation de l’ensemble des conseillers agricoles des sociétés cotonnières à l’animation des champs écoles ;
  • Effectuer le suivi post-formation des agents durant les séances d’animation
Séance de travail avec la Cowabo à Boundiali

 

Séance de sensibilisation à Frototou, S/P de Kani

Les bénéficiaires directs de ce projet sont 480 conseillers agricoles. Ceux-ci auront à former à travers les champs-écoles 12 000 producteurs de coton à raison de 25 producteurs par champ-école

La stratégie de mise en œuvre repose essentiellement sur un transfert de compétence aux agents d’encadrements des sociétés cotonnières. Il s’agira également de valoriser les supports didactiques élaborés dans le cadre du projet d’externalisation du Conseil Agricole dans la filière coton en créant un lien entre ceux-ci et les fiches pédagogiques d’animation des sessions de formation dans les champs écoles.

Les activités de prise de contact auprès de 71 acteurs de la filière ont permis d’identifier les modules de formation basées sur les faiblesses rencontrées dans l’application des bonnes pratiques de production du coton par les producteurs.

Producteurs de coton au cours d’une séance de sensibilisation de la Marahoué, S/P de Mankono

Continuez votre lecture...

Actualités

KCOA-PCAC : DESCRIPTION DU  PROJET

Continent le plus touché par la famine et la malnutrition, l’Afrique et plus particulièrement l’Afrique Centrale est aujourd’hui au centre de grandes révolutions. C’est d’autant

Actualités

KCOA-PCAC : Les acteurs du projet étaient  réunis.

La rencontre de coordination du Pôle de Connaissances de l’Agriculture Biologique en Afrique Centrale (KCOA-PCAC) a eu lieu le 5 septembre dernier. L’échange était principalement

FondAfrica

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

Inades-Formation vous remercie pour votre soutient  pour ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural.

Votre don sera reversé au destinataire que vous avez choisi.

Suivez-nous en vous abonnant à notre newsletters.

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

1. Qu'est-ce que c'est ?

Le Fonds Africain d’appui au développement rural (FondAfrica) a été porté sur les fonts baptismaux le 23 juillet 1997 à Dar-es-Salaam en Tanzanie, à la suite d’un constat : le développement de l’Afrique ne passera que par son auto-financement.

FondAfrica est un appel à la générosité publique à travers des actions de collecte auprès des personnes physiques et morales.

2. Pourquoi faire un don ?

FondAfrica est un instrument particulier de la stratégie de financement d’Inades-Formation. FondAfrica a formulé sa vision à moyen terme ainsi qu’il suit « Dans 10 ans, et grâce aux revenus issus des fonds collectés par le Fondafrica, Inades-Formation aura porté sa capacité d’autofinancement des services rendus au monde rural africain à 40 % ».

Voulez-vous soutenir Inades-Formation dans ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural? Si oui, alors agissez à travers FondAfrica en faisant un don.