La plateforme ALERTE-Foncier et le Roi Nanan VANGA II de YAOU (BONOUA) ensemble pour la sécurisation foncière

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Plaidoyer pour la sécurisation foncière en Côte d’Ivoire

 Le Groupe de Coordination Stratégique de ALERTE-Foncier s’est rendu ce vendredi 09 juin 2017 chez le Roi Nanan VANGA II de YAOU (BONOUA) pour échanger sur la plateforme ALERTE-Foncier et le rôle de la chefferie et le rôle dans le processus de sécurisation foncière.

La sécurisation foncière en Côte d’Ivoire est au premier plan des débats portant sur la lutte contre la pauvreté et les inégalités, le développement durable, la prévention des conflits et le maintien de la paix et de la cohésion sociale. C’est donc en vue de la recherche de solution que l’Etat a amélioré son cadre juridique par l’adoption de la loi foncière en 1998 qui en son temps, a suscité beaucoup d’espoir. Mais son application se heurte aujourd’hui à plusieurs difficultés d’ordre socio anthropologique, d’ordre juridique, d’ordre pratique et d’ordre contextuel.

C’est donc fort de ces enjeux que les organisations de la société civile se sont senties interpellées et se sont mobilisées en 2015, pour mettre en place une plateforme libre de réflexion prospective Association libre d’experts et réformateurs sur la thématique du foncier (ALERTE-Foncier). L’objectif de cette plateforme est de : « Contribuer à l’adoption et la mise en œuvre d’une politique foncière (règles d’accès, d’exploitation et de contrôle de la terre) juste et équitable, permettant à toute personne de jouir de ses droits élémentaires, la réduction des litiges fonciers, l’amélioration de la cohésion sociale et un développement durable et inclusif ».

Qui mieux que les rois et chefs traditionnels connaissent la gestion coutumière des terres ? Ces rois et chefs traditionnels sont garants de la gestion de l’accès et du contrôle des terres coutumières. Leur rôle est indéniable et incontournable dans le processus de sécurisation foncière. dans le plaidoyer engagé par ALERTE-Foncier,  la compréhension de la position de ALERTE-Foncier par les Rois et chefs traditionnels et leur  soutien  aux activités sont importants pour le renforcement de  l’inclusivité dans la gouvernance foncière.

Continuez votre lecture...

FondAfrica

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

Inades-Formation vous remercie pour votre soutient  pour ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural.

Votre don sera reversé au destinataire que vous avez choisi.

Suivez-nous en vous abonnant à notre newsletters.

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

1. Qu'est-ce que c'est ?

Le Fonds Africain d’appui au développement rural (FondAfrica) a été porté sur les fonts baptismaux le 23 juillet 1997 à Dar-es-Salaam en Tanzanie, à la suite d’un constat : le développement de l’Afrique ne passera que par son auto-financement.

FondAfrica est un appel à la générosité publique à travers des actions de collecte auprès des personnes physiques et morales.

2. Pourquoi faire un don ?

FondAfrica est un instrument particulier de la stratégie de financement d’Inades-Formation. FondAfrica a formulé sa vision à moyen terme ainsi qu’il suit « Dans 10 ans, et grâce aux revenus issus des fonds collectés par le Fondafrica, Inades-Formation aura porté sa capacité d’autofinancement des services rendus au monde rural africain à 40 % ».

Voulez-vous soutenir Inades-Formation dans ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural? Si oui, alors agissez à travers FondAfrica en faisant un don.