Offre d'emploi

Appel d'offre

Vers l’autonomisation de la coopérative Inyishu Kubarimyi de Maramvya

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Suite à l’accompagnement des producteurs par Inades-Formation Burundi, des coopératives ont été créés par les bénéficiaires. Le présent article retrace le parcours de la coopérative INYISHU KUBARIMYI vers son autonomisation. Son siège est établi en Zone Maramvya, Commune Mutimbuzi, Province Bujumbura, région naturelle de l’Imbo.  L’engagement des membres à majorité féminine dans le mouvement coopératif a été précédé par l’accompagnement de proximité des producteurs à travers une Confédération Nationale des Associations de Producteurs de Coton (CNAPCO) depuis l’année 2008.  Actuellement, la coopérative compte 73 membres dont 43 femmes et 30 hommes.

Siège de la coopérative INYISHU KUBARIMYI

Pour stimuler leur savoir-faire et ouvrir leurs horizons de diversification des activités, Inades-Formation Burundi a dispensé de différentes formations aux membres de ladite coopérative. Il a développé entre autres les thématiques en rapport avec la gestion organisationnelle, le montage des activités génératrices de revenus et la gestion rationnelle des récoltes. Ils ont en outre appris l’importance de l’association des cultures pour faire face à l’insécurité alimentaire et s’adapter aux variabilités climatiques qui minent actuellement le secteur agricole. C’est dans cette optique qu’ils ont finalement appliqué l’association des cultures de riz, de maïs et du cotonnier. De plus, cette approche leur a permis de rentabiliser leurs lopins de terre et d’augmenter les revenus de leurs ménages grâce à la commercialisation d’une partie de la récolte.

Sur demande de la Coopérative INYISHU KUBARIMYI et dans le cadre de ses actions d’accompagnement des initiatives paysannes, Inades-Formation Burundi leur a construit un hangar de stockage de la récolte du riz avec un air de séchage de riz.

Cela leur facilite une meilleure préparation de sa transformation à écouler au bon marché.

Grâce à leur détermination, cette infrastructure est installée dans une parcelle propre à la coopérative. Les économies réalisées à partir de leurs activités leur ont permis l’achat de trois autres parcelles. Cette situation la réconforte dans un contexte compétitif avec d’autres unités de transformation du riz situés aux environs. 

Espace de séchage

Epris par leur engagement manifeste et dans l’optique de soutenir davantage leurs initiatives, Inades-Formation Burundi leur a procuré une décortiqueuse de démarrage. Le hangar et la machine sont des outils fondamentaux dans la mobilisation de fonds.

Stratégies de mobilisation des fonds

 A la machine, les membres effectifs paient 50FBU/Kg du riz paddy décortiqué. Les producteurs de proximité sécurisent leur récolte dans le hangar de la coopérative. Ils bénéficient en plus les services de décorticage de leur riz. Le son de riz est récupéré pour faire profit à la coopérative. Les fonds collectés à travers ces services rendus et les cotisations des membres sont déposés sur un compte ouvert dans une microfinance de proximité dénommée : Coopérative d’Epargne et de Crédit Communautaire « CECCO  implantée tout près du siège de la coopérative. Dans l’intention de maximiser les acquis, la même coopérative et certains membres individuellement sont parmi les actionnaires de cette microfinance.

En outre, pour subvenir aux besoins quotidiens et renforcer la cohésion sociale, les membres de la coopérative  développent une autre forme d’épargne et de crédit en interne à court terme. Ils ont créé des tontines.

Fonctionnement des tontines

 Ils mobilisent des cotisations hebdomadaires. Les fonds rassemblés sont des capitaux. Ils échangent de l’argent mensuellement et à tour de rôle selon les besoins exprimés par les membres. Le montant octroyé est un crédit qui doit être remboursé à la fin du mois avec un intérêt de 5%. Les intérêts mobilisés sont chaque fois gardés pour être partagés à la fin de l’année.  Le capital mis en commun n’est pas touché afin de garantir le cycle. Cette approche contribue efficacement à la dynamique commerciale des membres à majorité femme et à la cohésion sociale.

Acquisition d’une nouvelle décortiqueuse

La machine décortiqueuse achetée par la coopérative

Au cours du mois de janvier 2022, les membres de la coopérative ont décidé d’accroitre le rendement des services offerts aux membres et à ses clients externes pour que conséquemment l’autonomisation soit une réalité. A base des économies encaissées à la microfinance, ils ont décidé d’acheter une deuxième machine décortiqueuse. Elle a couté un montant de onze million quatre cent mille de franc burundais (11 400 000FBU soit 5 600USD).

Appréciation de l’accompagnement par les bénéficiaires

Au cours d’une séance menée avec les membres de la coopérative et le Chargé du plaidoyer et de la communication à Inades-Formation Burundi le 25 février 2022, la coopérative se réjouit de l’accompagnement.

Séance d’échange dans le hangar de stockage

Ils affirment à l’unanimité que le pas franchi résulte des formations dispensées antérieurement. Ayant l’espace de séchage important et deux machines décortiqueuses issus de ses efforts, ils comptent concurrencer les grands commerçants de la zone.

 La Présidente de la Coopérative, Madame SINIREMERA Justine témoigne que les bénéfices seront multipliés soit par deux soit par trois.

Relation avec l’Administration

 Bien plus, la coopérative témoigne sa bonne relation avec l’administration à la base. Elle contribue aux différents projets de développement local notamment l’entretien des infrastructures comme les routes internes. Elle paie une taxe annuelle communale de 50 000FBU. Cela démontre sa capacité en tant que contribuable et prouve son caractère coopératif conformément à la loi de 2017 régissant les sociétés coopératives au Burundi.  La coopérative implore encore une fois l’accompagnement d’Inades-Formation dans la mise en pratique des autres ambitions en l’occurrence la création d’une microfinance qui pourrait plus tard devenir une banque commerciale selon leur vision de long terme.  La coopérative reste ouverte aux visiteurs qui voudraient bien apprendre d’eux.

 Elle envisage autant que possible faire des descentes d’échanges d’expériences aux autres coopératives du pays ou de la sous-région qui seraient plus développées à l’échelle nationale ou dans la sous-région.

Service Communication – Inades-Formation Burundi

 

Continuez votre lecture...

Actualités

KCOA-PCAC : DESCRIPTION DU  PROJET

Continent le plus touché par la famine et la malnutrition, l’Afrique et plus particulièrement l’Afrique Centrale est aujourd’hui au centre de grandes révolutions. C’est d’autant

Actualités

KCOA-PCAC : Les acteurs du projet étaient  réunis.

La rencontre de coordination du Pôle de Connaissances de l’Agriculture Biologique en Afrique Centrale (KCOA-PCAC) a eu lieu le 5 septembre dernier. L’échange était principalement

FondAfrica

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

Inades-Formation vous remercie pour votre soutient  pour ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural.

Votre don sera reversé au destinataire que vous avez choisi.

Suivez-nous en vous abonnant à notre newsletters.

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

1. Qu'est-ce que c'est ?

Le Fonds Africain d’appui au développement rural (FondAfrica) a été porté sur les fonts baptismaux le 23 juillet 1997 à Dar-es-Salaam en Tanzanie, à la suite d’un constat : le développement de l’Afrique ne passera que par son auto-financement.

FondAfrica est un appel à la générosité publique à travers des actions de collecte auprès des personnes physiques et morales.

2. Pourquoi faire un don ?

FondAfrica est un instrument particulier de la stratégie de financement d’Inades-Formation. FondAfrica a formulé sa vision à moyen terme ainsi qu’il suit « Dans 10 ans, et grâce aux revenus issus des fonds collectés par le Fondafrica, Inades-Formation aura porté sa capacité d’autofinancement des services rendus au monde rural africain à 40 % ».

Voulez-vous soutenir Inades-Formation dans ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural? Si oui, alors agissez à travers FondAfrica en faisant un don.