RESTAURATION DE LA FERTILITE DES SOLS AU BURUNDI

1

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Inades-Formation Burundi procède au lancement de l’application de la dolomie pour une bonne préparation de la saison 2024A

Le projet pilote dolomie II est exécuté par Inades-Formation Burundi dans la Province de Cibitoke situé au Nord-Ouest du Burundi, en collaboration avec IFDC (International Fertilizer Development Center). L’objectif visé est de restaurer durablement la fertilité des sols, et de contribuer ainsi dans le renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages burundais.

Le lancement a été fait au cours de ces deux premières semaines du mois d’août 2023 pour l’application de la dolomie au niveau communale et collinaire en vue de corriger l’acidité des sols cultivables pour 6 collines des communes Mugina et Bukinanyana qui présentent généralement un pH ≤ 5 (très fortement acide), d’où la nécessité d’agir sans délai. Pour faire face à cette acidité dans cette zone d’action, Inades-Formation Burundi va distribuer 555,572 tonnes de dolomie au cours de cette saison 2024A.

Les causes de l’acidification du sol sont généralement liées aux pratiques agricoles qui ne respectent pas l’environnement. On peut citer l’exportation de la biomasse des récoltes qui crée un déséquilibre en ions dans le sol cultivé. L’utilisation excessive des engrais chimiques de synthèse est aussi l’une des causes majeures de l’acidité. Combinée aux pluies de longue durée, les éléments nutritifs sont facilement lessivés et l’activité biologie est très affaiblie à cause de la texture et de la structure du sol qui sont détériorées.  Cette situation pousse le sol à accumuler des ions en H+ et du coup baisse progressivement le pH (potentiel d’hydrogène qui est une mesure de l’acidité ou de l’alcalinité du sol) à moins de 6.5 et on parle de l’acidité du sol. Si le pH est < 5, le sol est dit « très fortement acide ».

Les bénéficiaires du projet dolomie II ont été sensibilisés sur l’importance de la dolomie pour restaurer, maintenir, améliorer la fertilité des sols et garantir la durabilité économique et environnementale des systèmes de production.  

Pour faciliter la tâche, une fiche technique dolomie a été produite et distribuée comme guide sur les techniques d’application en fonction du pH de la localité. La technique d’application de la dolomie contribue à l’approche agricole intégrée par l’utilisation de la fumure organique, la lutte antiérosive, l’utilisation des semences sélectionnées et le respect du calendrier agricole de toutes les activités nécessaires pour la plante.

Lors du lancement, le personnel du reviens davantage sur l’importante de la dolomie dans l’absorption des éléments majeurs (N, P, K) se trouvant dans les engrais utilisés dont la fumure organique. Ces éléments sont facilement consommés par la plante grâce à l’application de la dolomie 1 mois avant le semis. Or, il a été constaté que la plus grande partie de ces éléments sont lessivés sur les sols acides à pH ≤ 6,5 avec beaucoup d’impacts sur la qualité des sols, de l’environnement et de la santé humaine.

Les bénéficiaires de la première phase du projet pilote dolomie étaient au nombre de 1 557 dont 1 109 hommes, 448 femmes. Certains entre eux ont témoigné de l’importance de l’application de la dolomie dans leurs champs. La production agricole a augmenté de 4 fois et voir même 5 fois. L’acidité a progressivement diminué car le pH est passé de – 5 à plus de 6 dans une année.

« Je m’appelle NTUKAMAZINA Salvator, originaire de la colline Rugendo, Commune Mugina. Membre d’une coopérative.  Quand Inades-Formation Burundi nous a appris de l’importance d’appliquer la dolomie, je pensais que c’était un rêve. Nous avions un champ abandonné à cause de l’acidité.

Nous ne pouvions pas récolter 100 kg de haricot, mais après avoir appliqué de la dolomie, nous avons finalement récolté plus de 500 kg de haricot. J’invite mes collègues producteurs de comprendre l’importance d’appliquer la dolomie 1 mois avant le semis afin d’augmenter leur production. Après une année (2022-2023) d’application et selon les résultats des mesures du pH de mon champ, l’agronome qui nous accompagne nous a montré que le pH est passé 5,2 à 6,8. Nous sommes fiers que notre exploitation devienne de plus en plus fertile et nos enfants en profiteront. »

Les administratifs encouragent Inades-Formation Burundi pour cette initiative de restauration de la fertilité des sols. La demande ne cesse d’augmenter en faveur des ménages de la zone non couverte par le projet.

Publié par Richard HAVYARIMANA

                                       Chargé du Plaidoyer et de la Communication

Continuez votre lecture...

FondAfrica

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

Inades-Formation vous remercie pour votre soutient  pour ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural.

Votre don sera reversé au destinataire que vous avez choisi.

Suivez-nous en vous abonnant à notre newsletters.

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

1. Qu'est-ce que c'est ?

Le Fonds Africain d’appui au développement rural (FondAfrica) a été porté sur les fonts baptismaux le 23 juillet 1997 à Dar-es-Salaam en Tanzanie, à la suite d’un constat : le développement de l’Afrique ne passera que par son auto-financement.

FondAfrica est un appel à la générosité publique à travers des actions de collecte auprès des personnes physiques et morales.

2. Pourquoi faire un don ?

FondAfrica est un instrument particulier de la stratégie de financement d’Inades-Formation. FondAfrica a formulé sa vision à moyen terme ainsi qu’il suit « Dans 10 ans, et grâce aux revenus issus des fonds collectés par le Fondafrica, Inades-Formation aura porté sa capacité d’autofinancement des services rendus au monde rural africain à 40 % ».

Voulez-vous soutenir Inades-Formation dans ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural? Si oui, alors agissez à travers FondAfrica en faisant un don.