Campagne Conscience AlimenTERRE : le réseau Inades-Formation fait le point et défini les axes stratégiques à l’horizon 2025

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Réduire l’utilisation des pesticides chimiques de synthèse dans l’agriculture : un défi à relever

Du 20 au 24 juin 2022 s’est tenu à Bujumbura, au Burundi un atelier InterBN* sur les pesticides chimiques de synthèse dans l’agriculture et l’action d’Inades-Formation.

Cet atelier, organisé dans le cadre de la campagne Conscience AlimenTERRE d’Inades-Formation est le deuxième du genre après celui de Lomé en octobre 2020 sur la planification des premières étapes de la campagne qui a donné le top départ de la campagne.

Réunissant les différents directeurs des Bureaux nationaux d’Inades-Formation et le secrétariat général, l’atelier régional de Bujumbura avait pour but de permettre aux participants de se réapproprier collectivement les enjeux de la campagne Conscience AlimenTERRE et faire le point de son évolution depuis 2020.

Cérémonie d’ouverture : table de séance

L’atelier a démarré par une cérémonie d’ouverture marquée par la présence du Président d’Inades-Formation Burundi, M. MASUGURU Apollinaire et les allocutions du Directeur National d’Inades-Formation Burundi, M. NIGEZE Joseph, du Secrétaire Général d’Inades-Formation, M. ADESSOU Sena Kwaku, du Représentant d’Alboan, M. Octavio Romano et M. Paul Bottelberge, représentant de Broederlijk Delen (BD) au Burundi intervenu virtuellement.

L’atelier s’est ensuite structuré autour de points suivants :

  • Rappel collectif des enjeux de la campagne Conscience AlimenTERRE 
  • Bilan de la mise en œuvre des engagements avec l’atelier de planification
  • Planification stratégique des étapes et actions majeures de la Campagne Conscience AlimenTERRE à l’horizon 2025
  • Suivi – évaluation
  • Communication
  • Mobilisation des ressources

Ainsi, au cours de ces assises, les participants sont-ils revenus sur l’engagement d’Inades-Formation depuis l’Assemblée Générale de 2013 de travailler à la promotion des systèmes alimentaires basés sur l’agriculture familiale et la souveraineté alimentaire. Pour renforcer la réappropriation collective, ils ont largement échangé sur l’objet de Campagne Conscience AlimenTERRE, les constats, les défis et les orientations stratégiques :  comment s’attaquer au problème de la persistance de la toxicité des pesticides et fertilisants chimiques de synthèse pour l’environnement et les humains. La révision du plan d’orientation stratégique a permis de définir les opportunités et les actions à l’horizon 2025.

Chaque bureau national a pu présenter succinctement les actions déjà menées au niveau national dans le cadre de la campagne depuis l’atelier inter BN de Lomé 2020 et les principales actions envisagées pour l’avenir.

La campagne repose sur deux composantes que sont (i) l’éducation à la citoyenneté alimentaire en vue de faire émerger un vaste mouvement citoyen pour promouvoir et défendre le droit individuel et collectif à une alimentation saine, durable et suffisante et (ii) le plaidoyer pour faire adopter des orientations politiques et réglementaires visant la réduction des pesticides et fertilisants chimiques dans l’agriculture.

Pour un meilleur accompagnement du processus de la campagne, le dispositif de communication a été débattu. La communication constitue, en effet, un levier incontournable dans l’éducation citoyenne et le plaidoyer sur tous les plans d’opérations Tous les bureaux doivent désormais travailler sur cet aspect important pour réussir la campagne.

Une visite de terrain pour communier avec des communautés accompagnées au Burundi

Pour changer l’atmosphère, Inades-Formation Burundi a organisé une journée de descente sur terrain au profit des participants pour se rendre compte des projets exécutés et saluer les bénéficiaires. Ils se sont dirigés à l’ouest du Burundi, en Province Cibitoke, Commune Mabayi (Province frontalière avec le Rwanda et la RDC). Les participants ont visité des bénéficiaires qui utilisent la fumure organique et biopesticides dans leurs champs dans le cadre du Projet Renforcement des Capacités Communautaires pour la Résilience au Changement Climatique « PRCCRCC ». Les ménages accompagnés de cette localité ont chaleureusement accueilli les délégués du BN par des denses locales. Ils ont du coup démontré aux participants leurs techniques de préparation des produits organiques tel que le Bokashi et les biofertilisants à base de différentes plantes pour lutter contre les ravageurs et maladies des plantes.

A la fin de l’atelier, le Secrétaire Général a encouragé toutes les équipes et les a invités à la communication régulière conformément à la mission du réseau. Il a félicité Inades-Formation Burundi pour avoir abrité l’atelier et pour toute la logistique mise en route.

C’est avec une note de satisfaction générale et un enthousiasme renouvelé pour la campagne que les participants s’en sont retournés dans leur pays respectif.

Rappelons que la campagne est réalisée avec l’appui financier de MISEREOR, Broederlijk Delen (BD), CCFD-Terre Solidaire, Alboan.

L’atelier en images

*Atelier InterBN : atelier qui regroupe  les BN (Bureaux Nationaux) d’Inades-Formation.

Richard Havyarimana & Marcelle Moroh

  Communication Inades-Formation       

Continuez votre lecture...

FondAfrica

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

Inades-Formation vous remercie pour votre soutient  pour ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural.

Votre don sera reversé au destinataire que vous avez choisi.

Suivez-nous en vous abonnant à notre newsletters.

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

1. Qu'est-ce que c'est ?

Le Fonds Africain d’appui au développement rural (FondAfrica) a été porté sur les fonts baptismaux le 23 juillet 1997 à Dar-es-Salaam en Tanzanie, à la suite d’un constat : le développement de l’Afrique ne passera que par son auto-financement.

FondAfrica est un appel à la générosité publique à travers des actions de collecte auprès des personnes physiques et morales.

2. Pourquoi faire un don ?

FondAfrica est un instrument particulier de la stratégie de financement d’Inades-Formation. FondAfrica a formulé sa vision à moyen terme ainsi qu’il suit « Dans 10 ans, et grâce aux revenus issus des fonds collectés par le Fondafrica, Inades-Formation aura porté sa capacité d’autofinancement des services rendus au monde rural africain à 40 % ».

Voulez-vous soutenir Inades-Formation dans ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural? Si oui, alors agissez à travers FondAfrica en faisant un don.