Côte d’Ivoire : La région de l’Agneby-Tiassa se dote d’une plateforme pour l’agriculture familiale

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Une nouvelle plateforme régionale pour l’Agriculture Familiale a vu le jour dans la région de l’Agneby-Tiassa, en Côte d’Ivoire, le 9 juin 2022. Ce comité vient porter à 16 le nombre de plateformes régionales créées par la Plateforme d’action Nationale pour l’Agriculture Familiale en Côte d‘Ivoire (PANAFCI).

Depuis sa création en 2013, la PANAFCI s’est engagée dans une dynamique d’expansion afin de couvrir tout le territoire ivoirien et mobiliser ainsi tous les acteurs de l’agriculture en Côte d‘Ivoire afin de mieux promouvoir et défendre l’agriculture familiale ainsi que les agricultrices et agriculteurs familiaux. Le comité de pilotage de la PANAFCI, sous la coordination technique d’Inades-Formation organise divers ateliers de sensibilisation et mobilisation des productrices et producteurs, des éleveurs, pêcheurs, et de la société civile dans diverses régions du pays.

La plateforme régionale PANAFCI de l’Agneby-Tiassa a ainsi été créé à l’issue d’un atelier tenu à Agboville dans le Sud du pays. L’atelier, animé par Inades-Formation, a permis d’informer, de sensibiliser et de mobiliser les organisations de producteurs et de la société civile sur les enjeux de la Décennie des Nations Unies pour l’Agriculture Familiale (DNUAF) 2019-2028 d’une part et la campagne Conscience AlimenTERRE d’Inades-Formation d’autre part.

La DNUAF est en cours en Côte d’Ivoire avec la validation technique d’un plan d’action national basé sur les sept (7) piliers du plan global ainsi que le contexte ivoirien. Il propose des actions concrètes pour repositionner l’agriculture familiale comme moyen stratégique pour parvenir à la sécurité et la souveraineté alimentaires.

La campagne Conscience AlimenTERRE d’Inades-Formation prône une agriculture durable exempts d’intrants chimiques de synthèse et une consommation suffisante, saine et responsable. La campagne rejoint ainsi parfaitement les objectifs de la DNUAF 2019-2028.

 

Sous la supervision de la Direction régionale de l’agriculture, la cinquantaine de participants à l’atelier, représentants les organisations professionnelles agricoles et de la société civile, de la région ont choisi comme président du bureau exécutif,  M. Adon Désiré, par ailleurs responsable projet transformation de la coopérative COOPASA et co-coordonnateur de la plateforme ivoirienne pour le cacao durable. Les participants ont en outre confié à M. Adon la charge de former son bureau.

La mission assignée à ce comité consiste à représenter la PANAFCI au niveau régional. À ce titre, la plateforme se doit de :

  • Mobiliser les organisations à la base autour de la promotion de la décennie de l’agriculture familiale en Côte d’Ivoire
  • Faire entendre la voix des agriculteurs et agricultrices familiaux dans la région et célébrer leurs savoirs et savoirs faires
  • Plaider pour la prise en compte des préoccupations des agriculteurs et agricultrices familiaux dans les différentes politiques agricoles mises en œuvre au niveau local par les districts, les conseils généraux, les communes, etc.

Les quinze (15) plateformes régionales de la PANAFCI auxquelles s’ajoutent désormais celle de l’Agneby-Tiassa sont celles des régions : de La Mé, du Gontougo, de La Marahoué, du Lôh-Djiboua, du Tchologo, du Bélier et District de Yamoussoukro, du Gbêkê, du Poro, du Cavally, du Haut-Sassandra, du Gôh, du Sud Comoé, du Moronou, de l’Indénié-Djuablin, du N’Zi.

Service communication Inades-Formation

Continuez votre lecture...

FondAfrica

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

Inades-Formation vous remercie pour votre soutient  pour ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural.

Votre don sera reversé au destinataire que vous avez choisi.

Suivez-nous en vous abonnant à notre newsletters.

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

1. Qu'est-ce que c'est ?

Le Fonds Africain d’appui au développement rural (FondAfrica) a été porté sur les fonts baptismaux le 23 juillet 1997 à Dar-es-Salaam en Tanzanie, à la suite d’un constat : le développement de l’Afrique ne passera que par son auto-financement.

FondAfrica est un appel à la générosité publique à travers des actions de collecte auprès des personnes physiques et morales.

2. Pourquoi faire un don ?

FondAfrica est un instrument particulier de la stratégie de financement d’Inades-Formation. FondAfrica a formulé sa vision à moyen terme ainsi qu’il suit « Dans 10 ans, et grâce aux revenus issus des fonds collectés par le Fondafrica, Inades-Formation aura porté sa capacité d’autofinancement des services rendus au monde rural africain à 40 % ».

Voulez-vous soutenir Inades-Formation dans ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural? Si oui, alors agissez à travers FondAfrica en faisant un don.