Offre d'emploi

Appel d'offre

KCOA-PCAC : DESCRIPTION DU  PROJET

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Continent le plus touché par la famine et la malnutrition, l’Afrique et plus particulièrement l’Afrique Centrale est aujourd’hui au centre de grandes révolutions. C’est d’autant plus que l’agriculture doit s’adapter au changement climatique, contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre lorsque cela est possible et utiliser les ressources naturelles de manière durable. C’est dans cette optique que l’agence allemande de Coopération internationale pour le développement (GIZ) et cinq (5) autres organisations partenaires (Inades-Formation-Cameroun, CIPCRE, GADD, SAILD et CPF) travaillent actuellement sur un projet innovant. Il s’agit du projet  Knowledge Center for Organic Agriculture in Africa (KCOA), encore dénommé «Centre de Connaissances de l’Agriculture Biologique en Afrique».

Ce projet est mis en œuvre dans les différentes sous-régions d’Afrique. En Afrique Centrale, il s’intitule PCAC (Pôle de Connaissances de l’Agriculture Biologique). L’objectif général de ce  projet panafricain est de créer une stratégie innovante pour promouvoir l’Agriculture Biologique au Cameroun et plus globalement en Afrique centrale. Et spécifiquement de :

  • Rassembler les connaissances traditionnelles et scientifiques récoltées à partir de travaux de terrain, de publications et d’ouvrages. 
  • Partager des connaissances techniques et méthodologiques agricoles adaptées aux différents contextes africains,
  • Participer à la création de réseaux entre les différents acteurs au sein des pôles et entre eux.

Il est important de rappeler que, le souci essentiel des initiateurs de ce projet innovant est de parvenir à un équilibre entre les dispositifs favorisant l’offre et ceux favorisant la demande de manière à instituer un développement durable de l’Agriculture Biologique pour le plus grand bien à la fois de l’environnement et du développement rural.

Les champs d’actions

CIPCRE et GADD sont  responsables de l’Extrant A. Ces deux (2) organisations sont chargées de la   Collecte, la Préparation  et la Validation des connaissances endogènes et scientifiques. Inades-Formation Cameroun, SAILD et CPF sont chargées de l’Extrant B qui est axé sur le transfert des connaissances participatives. L’Extrant C est  supervisé par  Inades-Formation Cameroun qui  traite du réseautage, en collaboration avec CIPCRE et GADD.

Marguerite MOMHA, Communication Inades-Formation Cameroun

Continuez votre lecture...

Actualités

Recherche d’une personne ressource

Inades-Formation Togo recherche une personne ressource pour une « Analyse de la prise en compte des textes internationaux dans les documents de réglementation nationale en

FondAfrica

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

Inades-Formation vous remercie pour votre soutient  pour ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural.

Votre don sera reversé au destinataire que vous avez choisi.

Suivez-nous en vous abonnant à notre newsletters.

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

1. Qu'est-ce que c'est ?

Le Fonds Africain d’appui au développement rural (FondAfrica) a été porté sur les fonts baptismaux le 23 juillet 1997 à Dar-es-Salaam en Tanzanie, à la suite d’un constat : le développement de l’Afrique ne passera que par son auto-financement.

FondAfrica est un appel à la générosité publique à travers des actions de collecte auprès des personnes physiques et morales.

2. Pourquoi faire un don ?

FondAfrica est un instrument particulier de la stratégie de financement d’Inades-Formation. FondAfrica a formulé sa vision à moyen terme ainsi qu’il suit « Dans 10 ans, et grâce aux revenus issus des fonds collectés par le Fondafrica, Inades-Formation aura porté sa capacité d’autofinancement des services rendus au monde rural africain à 40 % ».

Voulez-vous soutenir Inades-Formation dans ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural? Si oui, alors agissez à travers FondAfrica en faisant un don.