Renforcement de l’éducation environnementale en milieu scolaire au Burundi

1

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

« Au centre du pays, Inades-Formation Burundi a tenu un séminaire à l’endroit des directeurs et encadreurs des clubs scolaires environnement sur les concepts climatiques »

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Accompagnement à la mise à l’échelle des expériences développées par les communautés et des dynamiques de suivi citoyen des politiques publiques en réponse au problème du changement climatique en Afrique subsaharienne dit projet ABCD 2, Inades-Formation Burundi exécute le Projet d’éducation environnementale en milieu scolaire pour faire face au changement climatique. C’est dans ce contexte qu’il a organisé un séminaire de renforcement de capacités et de sensibilisation des directeurs et encadreurs de six clubs scolaires environnement sur les concepts liés à l’environnement et au changement climatique du 27 au 28 juillet 2023.

Six Ecoles Fondamentales, ECOFO en sigle, ont pris part à cette session, à savoir GIHUGA, RWERU I, GIHEHE, NYAMUGARI de la Commune Giheta en province de Gitega et ECOFO NYABISAKA et NYAMUGARI en Commune NDAVA de la province Mwaro.

En démarrant les activités, le chef du projet, Madame Marie Reine NDORICIMPA reconnait sans hésitation que les établissements scolaires sont des pépinières pour les futurs décideurs en matière environnementale à différents niveaux du pays. D’où l’engagement d’Inades-Formation Burundi sur cette thématique compatible avec sa mission.

Pour renforcer la compréhension de cette liaison, le chargé du plaidoyer et de la communication à Inades-Formation Burundi, M. Richard HAVYARIMANA a succinctement présenté l’institution et ses chantiers dont l’éducation environnementale. Il a profité de cette occasion pour exposer les campagnes en cours liées à la mobilisation du public pour promouvoir l’agroécologie, les systèmes alimentaires et agricoles durables.

Au cours de ce renforcement, la chargée de projet a présenté, selon une méthode participative, les concepts du changement climatique. Un accent particulier a été mis sur les stratégies complémentaires pour faire face au changement climatique qui englobent l’atténuation pour éviter l’ingérable et l’adaptation pour gérer l’inévitable. Cela implique la compréhension des causes et des signaux du changement climatique. Les participants se sont imprégnés de la terminologie en tant que personnes appelées à sensibiliser les élèves de leurs établissements. D’autres points qui ont porté l’attention de l’audience consistaient aux notions d’exposition, de sensibilité et capacité d’adaptation aux aléas. Il a fallu qu’ils s’exercent pour comprendre rapidement ces notions pour faire face aux défis climatiques présents réellement dans les communautés.

Durant le séminaire, les participants ont planifié les prochaines étapes pour la période de juillet à décembre 2023. Visiblement, toutes les écoles vont débuter par la conduite des pépinières pour la production des plants de différentes espèces selon les préférences de chaque école. Ils ont formulé un calendrier raisonnable à soumettre aux élèves membres des clubs scolaires pour appropriation conformément aux échéances du projet ABCD.

A cette occasion, dans le but de faciliter la tâche, Inades-Formation Burundi a conçu une « Boite à images », un outil d’éducation environnementale adaptée.

Il est bâti sur des images illustrant directement les causes ou les mauvaises pratiques d’une part et les conséquences du changement climatique d’autre part. Bien plus, une série de pratiques à développer après la prise de conscience sont consignées dans cette boite à images destinés aux élèves. Après une séance de renforcement des participants sur comment utiliser cet outil, chaque école a reçu un kit composé de deux boites à images.  

En marge du séminaire et avant de franchir l’étape suivante qui est la mobilisation des élèves membres des clubs sur les enjeux environnementaux, Inades-Formation Burundi a ensuite voulu savoir le niveau de base de ces élèves bénéficiaires en la matière.

Un test de niveau a donc été organisé dans ces écoles. Cette approche est cruciale dans le choix de la matière à dispenser d’une part et l’évaluation à la fin du projet d’autre part pour en tirer des leçons sur les résultats ou les changements obtenus.

Notons que le projet ABCD 2 est porté par le secrétariat Général d’Inades-Formation avec l’appui financier de l’Agence Basque de Coopération pour le Développement.

                                            Publié par Richard HAVYARIMANA

                                          Chargé du Plaidoyer et Communication

Continuez votre lecture...

FondAfrica

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

Inades-Formation vous remercie pour votre soutient  pour ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural.

Votre don sera reversé au destinataire que vous avez choisi.

Suivez-nous en vous abonnant à notre newsletters.

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

1. Qu'est-ce que c'est ?

Le Fonds Africain d’appui au développement rural (FondAfrica) a été porté sur les fonts baptismaux le 23 juillet 1997 à Dar-es-Salaam en Tanzanie, à la suite d’un constat : le développement de l’Afrique ne passera que par son auto-financement.

FondAfrica est un appel à la générosité publique à travers des actions de collecte auprès des personnes physiques et morales.

2. Pourquoi faire un don ?

FondAfrica est un instrument particulier de la stratégie de financement d’Inades-Formation. FondAfrica a formulé sa vision à moyen terme ainsi qu’il suit « Dans 10 ans, et grâce aux revenus issus des fonds collectés par le Fondafrica, Inades-Formation aura porté sa capacité d’autofinancement des services rendus au monde rural africain à 40 % ».

Voulez-vous soutenir Inades-Formation dans ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural? Si oui, alors agissez à travers FondAfrica en faisant un don.