Offre d'emploi

Appel d'offre

Entretien avec Mme ADOUSSI HOUETOGNON Sélome, Directrice d’Inades-Formation Togo en prélude à la conférence publique sur les semences paysannes

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Rédaction : Madame la Directrice, cette thématique répond également aux objectifs de la Campagne Conscience AlimenTERRE. N’est-ce pas ?

Sélome ADOUSSI H. : Bien sûr ! La problématique sur les semences paysannes répond également aux objectifs de la Campagne Conscience AlimenTERRE portée par Inades-Formation et ses alliés et qui vise une alimentation saine et durable à travers une souveraineté alimentaire car « l’alimentation c’est un droit, manger un vote » !

Si le droit à l’alimentation est inaliénable, il n’en demeure pas moins que tout consommateur doit choisir librement ce qu’il décide de consommer. C’est pourquoi la question de la biodiversité aussi est de taille pour restaurer les semences en voie de disparition. C’est l’un des combats de la COPAGEN.

Rédaction : Quelle sera la finalité ?

Sélome ADOUSSI H. : Ce débat vise à ressortir l’importance des semences paysannes dans la souveraineté alimentaire et donc, la place de choix qui doit leurs être réservées dans les politiques agricoles et semencières au regard des textes nationaux et internationaux auxquels le Togo a adhéré. Il s’agit de recueillir des propositions sur les actions à mener pour amener l’Etat et les acteurs du secteur à renforcer

l’accompagnement des systèmes semenciers paysans et la reconnaissance des mécanismes de contrôle qualité des semences paysannes.

Rédaction : A qui s’adresse-t-elle ?

Sélome ADOUSSI H. : Cette rencontre s’adresse aux acteur-trice-s du monde agricole et du secteur semencier et bien évidemment à tout consommateur car « au commencement étaient les semences ! ».

Rédaction : Quelles seront les moments forts de la conférence ? Je veux parler des communications, des panels, des interventions…

Sélome ADOUSSI H. : La conférence sera meublée par deux communications et un panel. La première communication portera sur le thème : ‘’semences paysannes : concept-production-conservation-diffusion’’ et sera animée par le Professeur Guido AZIADEKEY, Maître de Conférences à l’Ecole Supérieure d’Agronomie. La seconde communication sera axée sur le cadre réglementaire et juridique des semences paysannes au Togo et sera présentée par M. ESSIOMLEY Komi, Directeur des semences agricoles et plants (DSP). Ces communications seront suivies d’un panel de 60 min qui sera animé par quatre panélistes et portera sur les enjeux, défis et perspectives sur la place et l’importance des semences paysannes au Togo.

Rédaction : Comment vous suivre si nous ne sommes pas à Lomé ?

Sélome ADOUSSI H. : La conférence sera retransmise sur notre page facebook et sur la page youtube de Secaar. Une projection sera également faite aux bureaux des projets à l’intérieur du pays pour permettre aux semenciers que nous accompagnons de participer à la conférence. Merci de vous abonner à ces différentes pages pour suivre la retransmission https://www.facebook.com/inadesformationtg/ https://www.youtube.com/user/secaar.

Rédaction : Un dernier mot avant de clore cet entretien ?

Sélome ADOUSSI H. : Merci pour cette opportunité que vous nous offrez de parler de cette conférence de la COPAGEN Togo sur les semences paysannes. Nous la saisissons pour adresser nos remerciements à tous nos partenaires de cet évènement notamment le Ministère de l’Agriculture, le Secrétariat Général d’Inades-Formation, la COPAGEN régionale, la PNAFAT qui s’investit dans le cadre de la décennie des Nations Unies pour l’Agriculture familiale. Nos remerciements également à notre partenaire ASTM et à Secaar dont les appuis financiers ont rendu possible l’organisation de cette conférence.

Inades-Formation Togo / Service communication

Continuez votre lecture...

Actualités

Recherche d’une personne ressource

Inades-Formation Togo recherche une personne ressource pour une « Analyse de la prise en compte des textes internationaux dans les documents de réglementation nationale en

FondAfrica

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

Inades-Formation vous remercie pour votre soutient  pour ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural.

Votre don sera reversé au destinataire que vous avez choisi.

Suivez-nous en vous abonnant à notre newsletters.

Inades-Formation
Au service du Bien Commun

FondAfrica

1. Qu'est-ce que c'est ?

Le Fonds Africain d’appui au développement rural (FondAfrica) a été porté sur les fonts baptismaux le 23 juillet 1997 à Dar-es-Salaam en Tanzanie, à la suite d’un constat : le développement de l’Afrique ne passera que par son auto-financement.

FondAfrica est un appel à la générosité publique à travers des actions de collecte auprès des personnes physiques et morales.

2. Pourquoi faire un don ?

FondAfrica est un instrument particulier de la stratégie de financement d’Inades-Formation. FondAfrica a formulé sa vision à moyen terme ainsi qu’il suit « Dans 10 ans, et grâce aux revenus issus des fonds collectés par le Fondafrica, Inades-Formation aura porté sa capacité d’autofinancement des services rendus au monde rural africain à 40 % ».

Voulez-vous soutenir Inades-Formation dans ses actions de développement économique et social en faveur du monde rural? Si oui, alors agissez à travers FondAfrica en faisant un don.