Articles

Inades-Formation Tanzania is a Non-Governmental Organisation (NGO) that works for socio-economic advancement of disadvantaged and marginalized rural communities (women, men and youth) organized mainly into voluntary groups. It is a member of the Inades-Formation network, a pan-African institution working in a network in ten (10) African countries and operational in Tanzania since 1989. The organization delivers its services through direct outreach training in the target areas/villages and by Correspondence Courses (CC) across the country. In achieving the socio-economic advancement of rural communities, Inades-Formation Tanzania has recently been working mainly in the areas of agriculture, soil and water conservation, food sovereignty and marketing, rural finance, community development, gender, nutrition, community health promotion, natural resource management, entrepreneurship, adaptation to the effects of climate change, livestock and advocacy for effective citizens’ engagement, in partnership co-operation with various donors, Bread for the World (BftW) being a main donor.

The organization has implemented programmes in various locations in Tanzania, including Dodoma (Kongwa & Mpwapwa Districts), Morogoro (Kilosa district), Singida (Ikungi and Singida rural district), Songwe (Mbozi district), Mbeya (Mbalali district), among others capitalizing on its approach of Stimulating and Accompanying Alternatives in Development (SAADEV) based on seven foundations which are solidarity, sustainability, control citizen, redistributive economy, equity, opening to the others/respect of the differences operationalized through Action-Research-Training (ART).

Inades-Formation Tanzania is implementing a three years’ project on “Adaptation to Climate Change for Improved Livelihoods in Semi – Arid Area, Chemba and Kondoa Districts of Dodoma Region, Tanzania” since July 2019, funded by Bread for the World (BftW), Germany which will end in June 2022; hence necessitate to conduct final evaluation to assess achievement, challenges, lessons and come up with recommendations. The overall goal of the project is to contribute to climate change adaptation and mitigation capacities for improved livelihoods of rural communities in Kondoa and Chemba Districts. To achieve this goal, the project focused at strengthening capacity of beneficiaries in the two districts to cope with the uncertainties, effects and impacts associated with climate change so as to be able to build and scale up their own strategies to cope with the changing climate and empowering them to effectively adapt to its effects and improve their livelihoods.

Clic here to download the Terms of Reference

The project is being implemented in six villages of two Districts of Dodoma Region i.e. Kondoa (Mauno, Salare, and Keikei villages), and Chemba (Waida, Isini and Gwandi villages) as well as rural and urban correspondence courses beneficiaries working outside of the project areas. The project has six components, namely:

1. Community awareness and advocacy aimed at empowering communities to take positive actions on issues related to policy engagement in environment by facilitating the development and use of environmental by laws for safeguarding the environment.

2. Agriculture with emphasis on increasing the resilience and adaptive capacity of community members for reduced climate change effects and promotion of agricultural practices that promote resilience to climate change.

3. Promotion of livestock keeping and marketing aimed at strengthening alternative livelihood options through engaging in viable livestock businesses which contributes in increasing production and enabled farmers to adapt to the effects of climate change through improved livestock breeds of chicken.

4. Enterprises/Village Savings and Lending (VSL) by increasing saving habits and capacity of farmers to access capital for income generating activities through promotion of VSL groups for income generation through investing in businesses which contributes in supporting their livelihoods in case of failure in other non-farm activities.

5. Environment conservation through increased capacity of community members to engage in sustainable practices of environmental management for improved livelihoods through mobilization and use of use of energy-saving stoves to reduce the pace of trees cutting and conserve the environment.

6. Cross cutting issues on gender with emphasis on bringing fair relationship between women and men in families so that both benefit equally and inequality is not perpetuated, community health promotion and (HIV/AIDS) mainly aimed at increasing the number of people in the communities checked their HIV status for reduced HIV transmission as well as Correspondence Course through disseminating knowledge so that subscribers are experiencing increment in production.

The project aimed to reach a total of 1,332 direct beneficiaries, majority of whom are smallholder farmers (others include members of the environmental committees, and institutions at village, ward and district levels) organised in groups. The project also aimed to reach 4,084 indirect beneficiaries including those who are enrolled in correspondence courses.

Project number: A-TZA-2019-0175
Project period: July 2019 to June 2022
Project coverage: Kondoa and Chemba Districts

Clic here to download the Terms of Reference

Inades-Formation Burkina a organisé les 20 et 21 mai 2021 un atelier de restitution d’une étude à Dédougou. Cette étude a été réalisée dans le but de favoriser l’élaboration de plans d’actions pour la promotion de territoires résilients face au changement climatique dans cinq villages de la région de la Boucle du Mouhoun. Des communications ont été inscrites au programme de l’atelier qui a réuni une trentaine de personnes. Ces participants étaient composés de représentants des villages et communes concernées par l’étude, de représentants des ministères en charge de l’agriculture et de l’environnement.

 

Inades-Formation Burkina met en œuvre depuis 2020 le projet d’accompagnement du repositionnement des vivres de souveraineté dans une dynamique de développement territorial pour une alimentation suffisante, saine et durable des populations au Sud du Sahara. Ce projet est également exécuté dans huit pays du réseau Inades-Formation. C’est dans le cadre de cette initiative qu’a été réalisée l’étude sur les systèmes de gouvernance territoriale face au changement climatique dans cinq (05) villages de la région de la Boucle du Mouhoun au Burkina Faso. Il s’agit de Passakongo, Bankorosso, Nounou, Tankui et Nana.  L’étude a révélé les enjeux et défis de promotion des territoires résilients au changement climatique. Elle a permis aussi d’identifier et analyser les mécanismes favorables ou défavorables à l’adoption de normes en faveur de la gouvernance locale prenant en compte les défis de la résilience climatique.

L’atelier de restitution a été aussi l’occasion de partages de connaissances sur les questions de résilience au changement climatique et de gouvernance inclusive. Des communications ont été livrées par des personnes qualifiées sur ces sujets. Boubacar TRAORE, inspecteur des eaux et forêts, chef de service régional de l’économie verte et du changement climatique de la Boucle du Mouhoun a présenté une communication sur le thème « Changement climatique, effets et mesures d’adaptation et d’atténuation ». Il a fait l’état des lieux du changement climatique au Burkina Faso, présenté les causes et les conséquences de ce phénomène ainsi que les différentes mesures d’adaptation. A sa suite, ce fut au tour du représentant du ministère en charge de l’agriculture de s’entretenir avec les participants sur un modèle de village climato intelligent. Jules NANAN, agent de la Direction Générale du Foncier, de la Formation et de l’Organisation du Monde Rural (DGFOMR) a montré à travers l’exemple d’un village climato intelligent dans la province du yatenga les procédés et activités à mener pour être résilient face aux changements climatiques. « Je suis sûr qu’il est possible de faire face aux effets du changement climatiques pour peu qu’on emploie les moyens nécessaires pour s’adapter et atténuer les effets » a affirmé NANAN Jules.  Les différentes communications ont suscité de l’intérêt de la part des participants.  Sounanma SAMA représentant du village de Passakongo témoigne : « nous devons trouver les moyens de partager les connaissances acquises avec les autres au village. Grace à ce partage nous seront plus nombreux réellement à être conscients des dégâts causés par l’utilisation des pesticides ».

Elaboration d’une ébauche de plan d’actions pour la promotion de territoire résilient face au changement climatique

Le deuxième jour de l’atelier a été consacré des travaux de groupe. Ces travaux ont abouti à l’identification de système de gouvernance territoriale face au changement climatique. Les échanges en groupe ont également permis d’avoir une esquisse de plan d’actions pour la promotion de territoire résilient face au changement climatique pour l’ensemble des cinq (05) villages. Au sortir de l’atelier, ce sont des participants satisfaits et reconnaissants à Inades-Formation Burkina pour les acquis des deux jours de rencontres. « Nous sommes heureux de l’occasion que nous avons eue de prendre part à cet atelier. Nous avons mieux compris l’intérêt de prendre soin de nos terres pour améliorer notre productivité et protéger notre milieu de vie » s’est réjouis Djénéba ZOUNOU du village de Passakongo. A la suite de cet atelier, Inades-Formation Burkina sera dans les cinq villages concernés par l’étude pour élaborer un plan d’action définitif avec l’ensemble des populations.

Inades-Formation Togo organise une série de formation sur l’agriculture organique régénérative

Téléchargez la fiche d’inscription

Dates :

  • Du 14 au 17 Septembre 2020
  • Du 21 au 24 Septembre 2020

 

Lieu : INFA de Tové – Togo

Objectifs : Contribuer à la transition agroécologique des exploitations agricoles au Togo

 

Peuvent prendre part aux formations :

  • Les producteurs agricoles
  • Les centres de formation agricole et professionnelle
  • Les ONG et associations locales (les structures partenaires du PMF/FEM du PNUD sont vivement encouragées)
  • Les enseignants/formateurs en sciences agronomiques
  • Les cadres de départements ministériels de l’agriculture.

 

Conditions de participation

  • Inscription : 5 000 F
  • Frais de participation : 20 000 F CFA avec hébergement, déjeuner et pause-café
  • Le déplacement sur le lieu de la formation est assuré pour les participants qui quitteront Lomé.
  • Déplacement interne (lieux d’hébergement au lieu de la formation) est assuré.

Lieu d’inscription :

Siège d’Inades-Formation Togo, carrefour GTA, non loin de Beneficial life, ou par mail :

inadesformation.togo@inadesfo.netaudrey.fetort@inadesfo.net .

 

Contenu de la formation

  • Production rapide des engrais organiques et technique de Biochar,
  • Fabrication des biopesticides,
  • Préparation des stimulants de croissance des plantes,
  • D’autres modules encore plus intéressants…

Téléchargez l’affiche de l’activité

Téléchargez la fiche d’inscription