Articles

Le 11 juin 2021 se tiendra à partir de 9h00 à l’hôtel des Conférences Ouind Yidé, à Ouagadougou, le lancement au Burkina Faso de la campagne Conscience AlimenTERRE.

Cette campagne sur le droit à l’alimentation fédère l’ensemble des 10 Bureaux africains d’Inades-Formation et s’inscrit dans le cadre de la Décennie des nations unies pour l’agriculture familiale. Au Burkina Faso, le Bureau National d’Inades-Formation est engagé dans la campagne Conscience AlimenTERRE avec le Comité National pour l’Agriculture Familiale.

L’initiative de la campagne Conscience AlimenTERRE constitue un moyen pour Inades-Formation de contribuer à la concrétisation, dans les pays africains, du droit des populations à une alimentation suffisante, saine et durable, à travers une citoyenneté alimentaire accrue et une veille active au respect des obligations parties prenantes en la matière. Le plaidoyer à conduire dans le cadre de la campagne est orienté spécifiquement sur la question des pesticides et fertilisants chimiques dans l’agriculture.

L’objectif visé à travers le lancement de la campagne Conscience AlimenTERRE au Burkina Faso est d’éveiller la conscience des différentes catégories socio-professionnelles sur la problématique du droit à l’alimentation et sur l’impact du choix de nos aliments. Cet évènement devrait permettre de susciter l’engagement de tous pour le recours aux pratiques et intrants respectueux de l’environnement ainsi que de la santé humaine et animale. Il sera marqué par des allocutions et la restitution de deux études ; l’une sur la situation des intrants chimiques et leurs alternatives au Burkina Faso et l’autre sur la Cartographie des acteurs du plaidoyer à conduire.

Le lancement de la campagne Conscience AlimenTERRE a déjà été effectué en Côte d’Ivoire par le Secrétariat Général d’Inades-Formation International en collaboration avec Inades-Formation Côte d’Ivoire. Cet évènement doit se dérouler dans tous les pays où est représenté Inades-Formation. A savoir : le Togo, la Côte d’Ivoire, le Tchad, le Kenya, le Rwanda, la Tanzanie, le Burundi, la République Démocratique du Congo et le Cameroun.

Rendez-vous le 11 juin 2021 pour le lancement de la Campagne Conscience AlimenTERRE au Burkina Faso.

Les membres de la Plateforme Femmes et Restaurants de Proximité se sont retrouvées en Assemblée Générale le  jeudi 08 avril 2021, dans la salle de Conférence d’Inades-Formation Secrétariat général sis à Cocody Mermoz.

Avec 51 participants dont 46 femmes et 01 restaurateur de la commune de Cocody 2 Plateaux d’Abidjan, 03 participants du Secrétariat général et 01 du bureau national Inades-Formation Côte d’Ivoire, l’ordre du jour de l’assemblée générale a tenu en trois points principaux:

  • Bilan des activités de la plateforme
  • Election des membres du comité de pilotage et
  • définition des orientations / planification des activités pour l’année 2021.

Une vue de l’assemblée

Pour le bilan, le comité sortant a présenté les activités réalisées et dressé le bilan au regard de ce qui était planifié. Le bilan  a fait ressortir les faiblesses et les difficultés rencontrées et surtout permis de tirer des enseignements appropriés pour la redynamisation de la Plateforme. Les membres se sont accordés sur la nécessité pour chacun de rester mobilisé et de contribuer davantage à la vie de la plateforme.

Au titre de l’élection d’un nouveau bureau, cinq candidatures ont été enregistrées pour le poste de présidente de la plateforme. A l’issue des votes, Mme DIARISSO Aminata a été portée à la tête du comité de pilotage en tant que présidente.

Mme DIARISSO Aminata, nouvelle présidente

Le  nouveau bureau est composé comme suit :

  • Présidente : Mme DIARISSO Aminata
  • Vice-Présidente : NABALOUM Balakissa
  • Secrétaire : SOUMAHORO Maïmouna
  • Trésorière : Esther Geneviève LEGBEDJI
  • Commissaire aux Comptes : Koné Bintou
  • Membres ordinaires: Coulibaly Tabitha et Bamba Aminata.

Avec, ce nouveau bureau, qui promet une nouvelle dynamique, l’assemblée a procédé à l’élaboration du plan d’action 2021.

Le nouveau bureau avec l’assistante Mme Banhoro

Notons que la la Plateforme Femmes et Restaurants de Proximité est une plateforme regroupant les femmes gestionnaires des restaurants de proximité dans les quartiers des communes de la ville d’Abidjan.

Elle a pour mission de « Promouvoir la consommation des mets et breuvages à base de vivre de souveraineté alimentaire ou produits locaux en général dans la ville d’Abidjan et favoriser son extension dans tout le pays en vue d’une alimentation saine, durable et accessible à tout le monde » en :

  • Créant un cadre d’offre de services de qualité en matière de mets à base de vivres de souveraineté ;
  • Créant un cadre de renforcement des capacités techniques et organisationnelles des membres pour offrir des produits et services de qualité ;
  • Informant et sensibilisant l’opinion publique sur l’importance de la consommation des mets à base de vivres de souveraineté alimentaire.

 

 

Le Secrétariat Général et Inades-Formation Côte d’Ivoire ont invité la presse et les restaurateurs de Côte d’Ivoire à accompagner le processus de valorisation des vivres de souveraineté et la promotion de leur consommation.

C’était le vendredi 18 décembre 2020, lors d’un cocktail de presse qui s’est tenu à la salle de conférence d’Inades-Formation.

Une dizaine de journalistes, sélectionnés parmi les plus fidèles à l’institution ont pris part à ce cocktail de presse, ainsi qu’une animatrice culinaire télé.
Pendant une petite heure, ils ont été entretenus sur les enjeux de la valorisation des vivres de souveraineté et leur consommation, sur les actions menées par Inades-Formation en la matière et les perspectives pour une meilleure valorisation et consommation des vivres de souveraineté.

Durant les échanges, les participants se sont intéressés à la pérennité de l’action. Divers mets et breuvages à base de vivre de souveraineté qui leur ont été proposés notamment de la bouillie épicée de mil dans son emballage moderne, des cakes, et gâteaux, beignets ou pizza à base de sorgho et/ou mil ; du jus de mil, fonio, sorgho, etc.
Ils ont tous félicité l’institution pour son combat auquel ils adhèrent.